Le déménagement

Le déménagement

3 personnages : le père, la mère, Cherry.

La famille Novouro déménage, mais au moment du départ, Cherry la fille unique, a disparu…

Le père : Cherry ! C’est l’heure de partir…

La mère : Allez, viens ma louloute…

Le père, agacé : C’est le moment de s’en aller !

La mère, en colère : C’est pour aujourd’hui ou pour demain ?

(Attente des parents en silence.)

Le père : Viens, cherchons-la. Elle est sûrement dans sa chambre.

(Les parents y vont.)

La mère, se plaignant : Elle n’y est pas !

Le père : Va la chercher dans son ancien bureau. Moi, je vais voir dans la salle de bain.

(Ils partent dans deux directions opposées.)

La mère, criant : Elle n’est pas ici…

Le père : Là non plus !

(Les parents affolés hurlent le prénom de la jeune fille en courant dans tous les sens. Ils vont d’une pièce à l’autre.)

Le père : Pas là !

La mère : Pas ici !

(Soudain quelqu’un entre, c’est Cherry.)

Le père : Où étais-tu ??

Cherry, étonnée : Ben, chez les voisins ! Je leur disais au revoir. Je vous avais prévenus…

La mère, soulagée : Ça nous était complètement sorti de la tête ! Nous avons eu une belle frayeur !

Le père : Partons !

(La famille sort.)

Ensemble : Au revoir maison !

Aglaé Mathieu, 9 ans (mai 2017)


5ème nuit du conte à Saint-Germain-Nuelles!

Le 24 juin 2017 au soir, 5ème nuit du conte aux Carrières de Glay, juste derrière chez moi (de 18h à 1h du matin).

Une manifestation que j’adore, pour les jeunes et les adultes. On va de conteur en conteur, chacun selon ses goûts ! A ne pas manquer car c’est tous les 2 ans…

Réservation conseillée (abri de 600 places en cas de pluie)…!

Renseignements :

L’Office du tourisme de l’Arbresle, place Sapéon, 69210 l’Arbresle  / tel 04 74 01 48 87

Itinéraire :

A 25 km au nord-ouest de Lyon.
Depuis Saint Germain (69210), suivre les panneaux jaunes avec écriture bleue indiquant « Carrières de Glay »

Organisation :

« Mise en Pièces » en coopération avec les Médiathèques du Pays de l’Arbresle et du Pays du Bois d’Oingt, de la Médiathèque Départementale de Prêt, de la MJC de l’Arbresle et de la MFR de La Palma.

Malicia Peps

Auteur : Sibéal Pounder
Site officiel : http://www.sibealpounder.com/the-blog/ (en anglais)
Illustrateur : Laura Ellen Anderson
Editeur : Milan
Malicia Peps est une jeune orpheline qui vit chez son horrible tutrice, Mlle Heks. Un jour, une fée, Fran, vient la chercher en lui révélant qu’elle est une sorcière.

La fillette suit la fée à travers les canalisations et se retrouve dans un nouveau monde, tout en noir et blanc, Goutteterre. Elle atterrit directement dans la capitale, Brilleville.

Malicia a appris par ailleurs qu’elle était une des neuf concurrentes de la guerre des sorcières, toutes âgées de 9 ans. Celle qui gagnera, régnera neuf ans sur Goutteterre, avant de laisser la place à son tour .

Malicia veut absolument gagner car sinon elle retournera sur terre chez sa tutrice…

Mon avis :

Je retrouve dans cette série tout ce que j’adore : la magie et les êtres féériques.  Malicia passe de simple fillette à sorcière, mais une sorcière qui ignore tout de son nouveau monde. Elle doit affronter certaines concurrentes déloyales, prêtes à tout pour gagner. L’une d’entre elles est Félicité : celle-ci souhaite instaurer la méchanceté à Goutteterre comme sa grand-mère, Célia Tourmente, une ancienne sorcière suprême.

Il s’agit d’une série dont je connais les deux premiers tomes pour l’instant. On retrouve les mêmes personnages, amies et ennemies, mais dans de nouvelles aventures.

 

Falbala s’approcha de Malicia, une splendide robe noire à dentelles à la main.

 

Tome 2

La photo

La photo

3 personnages: la photographe, et une fratrie: Lina et Julien (+ le narrateur).

Narrateur : C’est le jour des photos de classe. Il y a aussi des photos de fratries. Tout le monde est passé, sauf les enfants Redibinvelle que le photographe a bien du mal à calmer…

La photographe : Allez, souriez les enfants (Elle replace le  frère et la sœur)

Lina : Attendez, ma robe a un mauvais pli ! (Effrayée) Vous ne pouvez pas me photographier dans comme ça !

Julien, gémissant : Stop ! J’ai envie d’aller aux toilettes !

La photographe, assez énervée : Bon, vas-y. Et toi pendant ce temps enlève tous les faux plis de ta robe.

Le garçon est revenu. La photographe prend la photo. Mais pendant la photo la sœur se recoiffe et le frère fait une grimace.

Lina : C’est bon ? C’est dans la boîte ?

Julien : On était bien, non ?

La photographe, exaspérée : Non, toi tu as fait des grimaces et toi tu t’es recoiffée !

(S’ensuivent de nombreuses photos, toutes aussi ratées les unes que les autres. Les enfants bougent sans arrêt.)

La photographe, exaspérée : Eh bien, puisque c’est comme ça, on va vous attacher avec du fil de pêche. Ça ne se verra pas, et au moins vous resterez tranquilles !

La photographe va chercher du fil et les attache malgré leur résistance.

Narrateur : C’est ainsi que pour la première fois, les parents Redibinvelle eurent une photo d’enfants sages !

Aglaé Mathieu, 9 ans (mai 2017)

L’appareil de la photographe


L’ anniversaire de la maîtresse

Voici une nouvelle rubrique sur le blog : j’écris des petites pièces de théâtre. Je les partage avec vous.

 

L’anniversaire de la maîtresse

4 personnages: le narrateur, et trois élèves : Ethan, Magalie, Théo.

Narrateur : C’est bientôt l’anniversaire de la maîtresse, Mme Lipapin. Trois de ses élèves débattent pour savoir quel cadeau lui offrir.

Magalie : Et si on lui offrait une toupie rose fluo !

Ethan : Non, ne sois pas bête… Mon ourson bleu à paillettes ferait un bien meilleur cadeau !

Théo : Plutôt mon ancien tractopelle jaune !

Ethan : Mon imagier des couleurs serait mieux !

Magalie : Ah non ! Ce sera ma poupée borgne !

Théo : Les lunettes cassées de mon petit frère lui feront bien plus plaisir…

Magalie, insistant : Soit la toupie, soit la poupée !

Ethan : Eh bien moi j’aimerais que ce soit le vieux nœud-nœud de mon chien.

Théo : Ou le collier tout mordillé de mon chat ?

Magalie : La vieille chaussure du jardinier ?

Ethan : Puisque ne nous ne sommes pas d’accord, offrons-lui tout !

Magalie, moqueuse: C’est ça, un bouquet de jouets !

Théo : Non, un bouquet de fleurs, ce sera mieux.

Ethan et Magalie en même temps : D’accord !

Magalie : Va pour le bouquet !

Narrateur : Et c’est comme ça que le lendemain la maîtresse reçut un bouquet de fleurs… toutes flétries !

Aglaé Mathieu, 9 ans (mai 2017)

Le bouquet de fleurs flétries…


L’écrivain abominable

Auteur : Anne-Gaëlle Balpe
Site officiel : http://annegaellebalpe.blogspot.fr/
Illustrateur : Ronan Badel
Editeur : Sarbacane
Collection :
Pépix

Manolo, fils d’un clown, vit au cirque. Mais un jour il doit fréquenter l’école classique car il ne peut plus être suivi au cirque. Problème : il déteste l’école, tout autant que la lecture !

Or la maîtresse invite un écrivain, Roland Dale, l’auteur des « Merveilleuses aventures d’Emile Carton ». Et Manolo n’est guère ravi, c’est le moins que l’on puisse dire!

Mais cet écrivain hypnotise toute la classe, sauf  Manolo qui avait baissé la tête. Le garçon a aussi réussi à tirer de sa torpeur son amie Joanna. Ils vont suivre l’écrivain en faisant semblant d’être eux aussi hypnotisés afin de sauver les autres élèves… Ils ne sont pas au bout de leurs surprises !

Mon avis :

Ce roman m’a vraiment plu ! La part de fantastique est importante. L’intrigue est bien menée car on brûle de savoir la suite. J’aime bien les écrivains, à l’inverse de Manolo ! Car j’aimerais en devenir un, mais pas comme celui du roman, qui lui est vraiment machiavélique ! Je préfère de loin Roald Dahl à Roland Dale…

 


Bientôt l’école se vida: tous les élèves avaient rallié l’horrible parade de l’écrivain et se dirigeaient vers la sortie.

Des vies de chien

Auteur : W. Bruce Cameron
Site officiel : http://www.brucecameron.com/ (en anglais)
Editeur : Livre de poche

Bailey est un jeune chiot sauvage qui finit par se faire capturer avec sa mère et ses frères. Il se retrouve dans un refuge. Sa mère parvient à s’échapper et le voilà livré aux chiens dominants. Il finit sa vie dans un chenil officiel, suite à l’intervention des autorités à cause de la surpopulation dans ce refuge.

Mais dans ce livre les chiens ont plusieurs vies… Une dame l’adopte, la maman du jeune Ethan. Ce garçon de 8 ans l’appelle « Bailey ». Le chien vit heureux avec son maître jusqu’à sa mort.

Il se réincarnera en d’autres chiens, avec des fonctions différentes (compagnie, sauvetage…). Mais il n’a qu’un but : retrouver Ethan, son maître adoré…

Mon avis :

J’ai adoré ce livre car mon animal préféré est le chien. L’auteur a eu une bonne idée en imaginant lui donner plusieurs vies de suite. Bailey revit sous des races différentes, avec des missions très variées. On voit ainsi tout ce dont est capable un chien !

Cette histoire m’a vraiment émue. C’est une belle histoire d’amitié entre un humain et un chien. La fin change aussi des histoires habituelles pour les jeunes. Préparez vos mouchoirs…

Ce roman a été adapté au cinéma il y a peu de temps. Je n’ai pas vu le film malheureusement. J’espère qu’il va sortir en DVD. Je mets en-dessous le lien pour voir la bande-annonce.

Bande-annonce du film (en V.O.)

Diabolique dentiste

Auteur : David Walliams
Site officiel : https://www.worldofdavidwalliams.com/  (en anglais)
Illustrateur: Tony Ross
Editeur : Albin Michel Jeunesse

Alfie vit seul avec son père malade. A douze ans, le jeune garçon doit s’occuper de tout…

Quand il avait six ans, Alfie avait très mal vécu un arrachage de dent. Depuis, il cache toutes les lettres de rappel de rendez-vous à son père.

Mais une nouvelle dentiste arrive dans la ville. Le Dr Ratiche intervient au collège et repère les dents pleines de caries d’Alfie. Elle lui fournit une brosse à dents et un dentifrice aux pouvoirs maléfiques. Alfie va vite être obligé d’aller la voir dans son cabinet…

Par ailleurs chaque enfant de la ville ayant perdu une dent reçoit un cadeau particulièrement horrible au petit matin… Quels sont donc les projets de cette terrifiante dentiste qui veut se faire appeler « maman » ?

Mon avis :

Comme les précédents, j’ai adoré ce roman de David Walliams (« Papi rebelle », « Mamie gangster », « Tatie pourrie »…). Il y a en plus de la magie dans cette histoire-là. J’ai moi-même subi un arrachage de dent très compliqué qui m’a fait détester les dentistes… Je comprends donc Alfie ! Le garçon m’a touchée car entre son père malade et ses problèmes à lui il veut quand même s’en sortir tout seul et ne souhaite pas qu’on fouille dans sa vie.


« Il demanda alors à sa corpulente secrétaire de sauter par la fenêtre… »

Les mondes de l’Arbre – 1. Céleste et la prophétie

Auteur : Sophie Henrionnet
Site officiel : https://sophiehenrionnet.com/
Illustrateur : Benjamin VanBlancke
Editeur : playBac

Céleste vient de déménager : elle passe d’un appartement à une grande maison avec jardin. Elle est cependant inquiète pour son entrée en 4ème car elle ne connaît personne au collège.

Mais son jeune frère Anatole a découvert une cabane dans le jardin et veut l’explorer. Un magnifique pendentif que Céleste a découvert dans sa chambre leur donne accès à un passage secret dans ce cabanon. Celui-ci débouche dans l’Arbre cosmique qui contient plusieurs mondes différents…

Céleste apprend alors qu’elle est l’Elue et doit sauver les mondes de l’Arbre contre  la maléfique Méléna qui veut s’emparer du pouvoir. Elle devra auparavant trouver trois guides pour l’aider dans sa mission…

Mon avis :

C’est une histoire passionnante ! On plonge dans un univers fantastique. Dans le monde des Gudruths, les insectes sont plus évolués que ceux que nous connaissons . Il y a aussi des pensums, sortes d’âmes sœurs interespèces. Elles peuvent agir l’une sur l’autre, s’aider, mettre en commun leurs forces et apprendre l’une de l’autre, comme Céleste et Kyra, une jeune Gudruth.

Ce premier tome est le début d’une série et j’ai vraiment hâte que Céleste parte à la recherche des cristaux qui rétabliront peut-être la paix dans les mondes de l’Arbre.

 

 

 

Sophie Henrionnet, l’auteur