Gustave Eiffel et les âmes de fer

Auteure : Flore Vesco
Editeur : Didier Jeunesse
Site officiel : http://www.florevesco.com/
2018 / 224 pages
15.90€

Société très fermée recherche esprits logiques et cœurs aventureux. A la lecture de cette étrange petite annonce, Gustave Eiffel, ingénieur fraîchement diplômé, tente sa chance. Le voici recruté par la S. S. S. S. S. S. : la Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles, en charge de la protection du pays contre les créatures fantastiques. Après une formation musclée au combat, il rejoint une usine de métallurgie en tant que contremaître pour mener discrètement sa première enquête.
On soupçonne en effet la présence d’un dangereux phénix, qui pourrait renaître de ses cendres et incendier la ville. Mais entre des ouvriers peu loquaces et un patron mystérieux, Gustave devra ruser pour découvrir la terrible vérité… Une enquête trépidante sur fond de Révolution industrielle !

Mon avis :

J’ai adoré ce livre! Flore Vesco nous transporte à travers le temps pour nous faire découvrir l’époque de la révolution industrielle au 19ème siècle. Avec de nombreux jeux de mots, et une écriture magique, elle nous fait faire la connaissance de Gustave Eiffel, encore jeune, qui manque de confiance en soi, malgré son grand potentiel. L’auteure a créé une usine effrayante et pleine de mystères, avec une bonne dose de magie et de génies en tout genre! Il y a beaucoup de suspense, à tel point que, par moment, il est impossible d’arrêter de lire! J’avais déjà énormément aimé “Louis Pasteur et les loups garous”, premier roman qui parle de la S.S.S.S.S.S. Mais celui ci le dépasse allègrement, selon moi…  

 

Flore Vesco

Pierrot et Miette – Héros des tranchées

Auteure : Sophie de Mullenheim
Editeur : Fleurus
2018 / 204 pages
14.90
 

Tu as mal ? s’angoisse le garçon en se penchant vers Petit Père. Quelqu’un t’a fait mal ? […] Le vieil homme tend la main et la pose sur l’épaule de son petit-fils avec tendresse. – C’est Miette… dit-il d’une voix éteinte. Pierrot pâlit. – Ils l’ont emmenée… Les soldats. […] Ils m’ont dit qu’ils avaient besoin des chiens, de tous les chiens… Sur le front. Dans les tranchées. Pour passer des messages.
Je n’ai rien pu faire, mon Pierrot. Rien… Pierrot ferme les yeux, incapable d’articuler le moindre mot. Puis, tout à coup, il s’arrache à l’étreinte de son grand-père et sort de la maison en hurlant. – Miiieeeetttttte ! La guerre vient de lui prendre sa meilleure amie.

Mon avis :

Ce roman m’a beaucoup plu! J’aime beaucoup la première guerre mondiale et j’ai apprécié l’approfondissement de l’utilité des chiens dans les tranchées. J’ai trouvé la fin très belle et pleine d’espoir, chose rare pour ce qui porte sur cette guerre. L’amitié entre Pierrot et Miette m’a beaucoup touchée et le désespoir du garçon m’a fait réfléchir sur la situation des gens de l’arrière. L’ampleur de la détresse de Pierrot est très bien décrite. Ce roman m’a appris des choses sur cette guerre comme l’utilisation des fanions dans les tranchées, mais surtout j’ai aimé les soldats et leurs surnoms comme “Oreille d’or”.

 

Grande guerre

 

Le monde est la plus belle chose de l’univers

Mais laide, laide est la guerre

Amour délié

Soldat des tranchées

Correspondance, seul espoir

Envie de la voir

Elle, sa bien-aimée

D’elle il est fou à lier

 

Étoile dans le ciel

Lueur inespérée

Romance immortelle

Seule raison d’exister

Dernier recours

D’amour

Brasier des ombres

Étoile de la pénombre

    Aglaé M. (11 ans / août 2018)