Silver Batal – 1. Silver Batal et le dragon d’eau

Autrice : Kristin Halbrook
Editeur : Lumen
2019 / 478 pages
16 € 

Enfourchez votre dragon, et rendez-vous sur la ligne d’arrivée ! Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. A treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région.
Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier. Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course.
Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. A commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan ! 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé découvrir ce roman de chez Lumen.

Je l’ai commencé avec impatience, avec un début qui nous fait tout de suite entrer dans l’histoire, de telle sorte qu’on attend sans arrêt la suite pour pouvoir voir ce que devient l’héroïne Silver.

Les rebondissements de situation sont très présents dans ce livre, surtout quand on avance vers la fin, après le milieu du roman. Beaucoup de choses sont très étonnantes, et participent à la qualité du livre, mais parfois, ça fait un peu trop, et tout ne s’accorde pas selon moi.

J’ai beaucoup aimé la place des dragons dans cette histoire, qui les décrit comme des créatures puissantes, mais esclavagées par les hommes, et souvent haïes pour leur puissance. J’ai aimé aussi l’existence d’un lien entre homme et dragon, un lien possible, mais rare, un lien puissant et profond… 

Vivement la suite de cette saga!

Les 7 de Babylone – 2. A l’ombre de Gandhi

Auteur : Taï-Marc Le Thanh
Editeur :  Slalom
2018 / 350 pages

14.90€

 

Un dramaturge français du XIXe siècle, un chef gaulois, un aède du VIIIe siècle avant JC surnommé ” le poète ” par les Anciens, deux frères linguistes et philologues allemands, un compositeur allemand du XVIIIe siècle, un romancier français du Moyen Age… constituent les 7 de Babylone. Leur mission : empêcher leurs ennemis de toujours de réunir des fragments des 7 merveilles du monde, qui leur permettraient d’acquérir un pouvoir destructeur.

Tome 2: La lutte s’intensifie entre les 7 de Babylone et leurs rivaux, qui s’affrontent désormais à Barcelone. Alors que Léonard s’apprête à mettre la main sur un nouveau fragment d’une des 7 Merveilles du monde, détruisant tout sur son passage, Jasper va devoir faire un choix. Trahira-t-il ses coéquipiers pour sauver sa vie et celle de ses proches ?


Mon avis :

J’ai adoré lire ce second tome. Il faut dire que je l’attendais avec impatience depuis que j’avais fini le 1, et il ne m’a pas déçue!

J’ai beaucoup aimé le fait que les combats se déroulent à Barcelone, en Espagne, nous faisant découvrir les merveilles de cette ville que j’ai visitée il y a deux ans. Et les Sept de Babylone ont encore une planque bien cachée: elle se situe sous la Sagrada Familia, la basilique de Gaudi…

J’aime beaucoup Toth (Victor Hugo de son vrai nom), mais tous les personnages sont vraiment géniaux, empreints de leur propre histoire, ayant leur caractère, leur culture, aussi bien les “méchants” que les “gentils”.

Comme ils  viennent tous du passé (sauf Jasper), les héros ont vécu des expériences, les unes dans le passé à des époques différentes, et les autres dans le présent;  et cela leur forge un caractère unique, avec un regard très spécial sur notre siècle, et une notion du bien et du mal faussée par la pierre.

Mes soupçons quant au traitre étaient diverses (et j’avais déjà soupçonné le vrai mais j’avais vite abandonné cette piste), mais la surprise reste de taille, tellement l’équipe parait soudée. Mais cela ne diffère pas du reste du livre car l’intrigue est très bien menée, le suspense dure jusqu’au bout, et on se pose sans cesse des questions sur la suite…

Les secrets du strom – 1. Le labyrinthe des âmes

Auteurs : Emmanuelle et Benoît de Saint-Chamas
Editeur : Nathan
2019 / 308 pages
15.95 € 

Depuis des siècles, aux quatre coins de la planète, l’Organisation des Chevaliers de l’Insolite protège l’humanité contre les forces invisibles qui la menacent… Au sein de cette société secrète : Raphaël et Raphaëlle Chêne, chevaliers et lycéens de 15 ans, poursuivent leur formation dans les sous-sols du musée du Louvre. Les jumeaux ont encore beaucoup à apprendre, mais le jour où des fuites et d’étranges vols sont commis au cœur de l’Organisation, ils doivent rapidement passer de la théorie à la pratique.
Un traître est parmi eux, il faut le neutraliser…

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé la première série sur le Strom (trilogie), et c’est avec impatience que j’ai attendu de pouvoir m’acheter le premier tome de ce nouveau cycle  afin de retrouver cet univers que j’aime beaucoup!

Je peux dire que tous les personnages de cette nouvelle histoire sont  géniaux: Sparadrap, avec les coutumes si  particulières de son espèce, Arthur, qui a soif de progresser pour rejoindre les jumeaux, Raphaël, expert en énigmes (parfois un peu gaffeur!) et Raphaëlle,  ma préférée!!!

Il y a aussi “N°7” qui m’a beaucoup émue, par le sort qu’il connaît et par son histoire, qu’on découvre durant toute la deuxième partie.

Comme dans mes souvenirs, c’est très bien écrit, et l’histoire est aussi géniale que dans les tomes précédents. Les auteurs ont su maintenir le suspense, mais de telle façon qu’on trouve peu à peu des réponses à nos questions, mais qu’on ne détienne jamais toutes les clés du mystère…

J’ai vraiment hâte que le prochain sorte!!!

Limites et frontières

Limites évanouies

Enterrées au cœur de la terre

Murs abolis

Ceux qui tracent les frontières

Dépasser le corps

Dépasser l’esprit

Par-delà la mort

Par-delà la vie

Par le rêve et la pensée

Bâtir un navire

Construit pour voguer

Et fendre les souvenirs

Défier les impossibles

Partir en paisible

Explorer l’imaginaire

Abolir nos frontières

Aglaé M. / 12 ans (juin 2019)

L’île des neuf

Autrice : Laurel Snyder
Editeur : Milan
2019 / 384 pages
13.90

Sur l’île, tout est parfait : l’eau, le vent, les arbres sont autant d’abris qui protègent les neuf orphelins qui y habitent. Quand le soir vient, les enfants n’ont jamais froid, et c’est le ventre plein qu’ils s’endorment. Une seule loi régit ce lieu paradisiaque : le Changement. Une fois par an, toujours à la même date, un bateau se profile à l’horizon pour venir chercher l’aîné des orphelins. En échange, il laisse derrière lui un autre enfant qui rejoint les neuf.
Cette année, comme d’habitude, le Changement emporte le plus âgé des enfants, faisant de Jinny la nouvelle Ancienne. Son rôle est désormais de s’occuper de la nouvelle venue, la petite Ess : elle doit lui enseigner tout ce qu’elle sait de l’île, afin que tous puissent continuer à vivre en harmonie avec la nature. Pourtant, à l’approche du prochain Changement, Jinny prend une décision : elle ne quittera pas l’île.
Un choix lourd de conséquences pour les neuf…

Avis:

J’ai bien aimé découvrir cette histoire même si elle est destinée à des plus jeunes que moi à mon avis.

J’ai trouvé l’île vraiment bien, un havre de paix pour des enfants orphelins  qui ne savent rien de leur passé. 

A la fin, j’ai juste trouvé bizarre le nombre auquel se trouvent réduits les enfants, alors que pourtant, ce départ est censé rétablir l’équilibre. 

J’ai deviné pas mal de choses avant qu’elles ne se passent, mais, à chaque fois, j’avais quand même une petite surprise, sur l’enchainement des événements, ou sur un déclencheur que je n’imaginais pas comme ça. Du coup, finalement, c’était une lecture très agréable!

  

 


Liens

L’Anti-Magicien – Tome 1

Auteur : Sébastien de Castell
Editeur : Gallimard Jeunesse
2018 / 464 pages
18 € 

Kelen, 16 ans, est l’héritier d’une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser… ou tricher, quitte à risquer l’exil, voire pire. Ses seuls soutiens, deux acolytes explosifs : Furia, la vagabonde imprévisible et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe.

Mon avis :

J’ai vraiment aimé découvrir cette série sur les conseils d’un libraire passionné de la librairie Decitre (merci!!!). L’Anti-Magicien est en effet plein de magie de mystère!

Kelen, jeune mage, fils d’une des familles les plus puissantes des Jan’Tep, était destiné à devenir un  mage très puissant, en raison de son sang. Mais c’est sans compter sur ses pouvoirs qui deviennent de moins en moins forts, et les complots des sphères de ce peuple.

C’est un des nombreux aspects qui  m’ont plu dans ce livre. Kelen se trouve entre différentes forces qu’il ne peut pas contrôler, et malgré ses efforts, devient de plus en plus un paria pour son peuple, sa famille et ses amis. On devine son trouble, mais cela va encore au-delà. En effet, on ne peut qu’émettre des hypothèses sur la fin de l’histoire, et on est toujours surpris par le cours des événements. Le lecteur va de révélation en révélation; l’auteur nous laissant juste assez de répit pour nous demander comment va se poursuivre l’histoire. Je lis déjà la suite, et elle est aussi passionnante que ce premier tome!!!

Le sacrifice de l’épouvanteur (tome 6)

Auteur : Joseph Delaney
Editeur : Bayard Jeunesse
2019 / 336 pages
7.90

Tom Ward, apprenti épouvanteur, est censé protéger le comté face à la montée en puissance de l’Obscur. Or sa mère a besoin de lui en Grèce, le pays où elle est née. L’Ordinn, une redoutable créature, est sur le point de resurgir. Si elle réussit à sortir des profondeurs de la terre, elle ravagera la Grèce, entrainant massacres et destructions. De retour au comté, la mère de Tom monte donc une expédition.
Elle engage des sorcières de Pendle — dont la terrible Grimalkin —, ainsi qu’Alice et l’épouvanteur Bill Arkwright. Seul John Gregory refuse d’y participer. Changera-t-il d’avis ? Quels sacrifices Tom devra-t-il consentir dans cette bataille sans merci contre l’Ordinn, la principale servante du Malin ? 

Mon avis :

J’ai vraiment apprécié ce tome 6 de la série l’Epouvanteur. Il y a beaucoup de surprises dans l’intrigue! J’avais deviné certains éléments mais leur déroulement m’a toujours surprise.

J’ai bien aimé le voyage en Grèce qui fait découvrir à Tom Ward d’autres horizons. Autre point fort selon moi: les révélations sur sa mère ainsi que sur certaines forces du mal.

J’ai hâte que le tome 7 sorte en poche (je ne sais quand…)!