L’exploratrice impériale -1. Quand vient la tempête

Autrice : Heather Fawcett
Editeur : Pocket Jeunesse
2019 / 335 pages
17.90

Découvrez ce premier tome fantastique d’un dyptique inspiré par les premiers grimpeurs du mont Everest. Alpinistes, cartographes et guides ont toujours fait rêver Kamzin. Elle sait qu’elle pourrait être la meilleure exploratrice du royaume, si seulement on lui donnait sa chance. Aussi, quand River Shara, le plus grand explorateur de tous les temps, arrive au village pour monter une expédition aussi risquée qu’inédite, elle n’hésite pas un seul instant à s’engager à ses côtés.
Mais Liusha, sa sœur aînée, décide d’entreprendre la même ascension avec un explorateur rival. Kamzin doit alors déterminer ce qui est le plus important : sauver sa sœur des innombrables périls de la montagne ou protéger sa propre mission. 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai trouvé très intéressant !

On suit Kamzin, une jeune femme pleine de rêves,  de talents et d’espoir,  mais qui évolue dans l’ombre de sa sœur. Son rêve de conduire une expédition sur l’Everest s’accomplit mais évolue au cours du récit…

Dans cette histoire de multiples sujets sont abordés, comme la relation entre des sœurs, les dangers de la montagne, la culture de l’héroïne. C’est vraiment un livre très complet!

Il y a aussi beaucoup de suspense et d’aventure et une évolution des personnages digne de la vraie vie!

Voilà pourquoi je vous recommande ce roman qui normalement devrait avoir une suite!


 

Les aigles de Vishan Lour

Auteur : Pierre Bottero
Editeur : Rageot
2019 / 96 pages
11.90

Plume est une Ombre, une jeune acrobate qui sillonne les rues d’AnÓcour et vole pour survivre. Estéblan est un écuyer de la confrérie des Chevaliers du Vent. Il accompagne la délégation qui sera reçue au palais et doit nouer des relations avec le nouveau roi qui s’est emparé du pouvoir sans être adoubé par la confrérie. Quand la délégation est assassinée, Estéblan décide de venger ses compagnons. Mais il croise Plume.
Plume qui le dissuade d’intervenir… dans l’immédiat. 

Mon avis :

J’ai bien aimé cet énième livre de Pierre Bottero que je lis. Il est très court (presque incomplet à mon goût), mais je l’ai bien aimé!

On suit la rencontre de Plume, jeune voleuse surdouée, et Estéblan, qui lui, au contraire, apprend dans une confrérie la discipline. Tout les rassemble, et tout les sépare.

Comme d’habitude, l’écriture est magnifique. Elle nous porte dans ce monde si lointain, et aussi si proche quand on lit cette histoire.

Justement, le monde, c’est ce qui m’a le plus déçue. Il est peu complet, et on se pose plein de questions sans réponses. Pierre Bottero crée des univers magnifiques, emplis de légendes, très complets et pleins de poésie et d’harmonie, mais là, j’ai trouvé ça très léger: le format “nouvelle” m’a paru trop court… C’est peut-être fait exprès, mais ça m’a déçue.

C’est quand même un livre très beau, qui nous replonge dans l’œuvre de Pierre Bottero, et j’ai adoré ça malgré tout!

 

Le train vers l’impossible – 1. Une livraison maudite

Auteur : P-G Bell
Editeur : Hachette romans
2018 / 320 pages
15.90

Suzy a toujours eu les pieds sur terre. Mais, lorsque deux trolls et une ourse garent leur train dans son salon, elle est bien obligée de se poser des questions ! Tous travaillent pour le service postal de l’impossible. Leur mission ? Livrer des colis aux cinq coins de la réalité. Curieuse, Suzy décide d’intégrer leur équipe de postiers. Traverser le vide en train, rouler dans le néant ? Tout est possible dans les lieux impossibles ! Mais son voyage ne sera pas de tout repos.
Voilà que, déjà, une grenouille maudite la supplie de l’aider : la sorcière lady Crépuscula lui a lancé une malédiction, et les lieux impossibles sont en grand danger… 

Mon avis :

J’ai bien aimé ce livre, mais sans plus. Je le trouve peut être un peu plus “gamin” que le laissait présager le résumé. Je m’attendais, certes, à quelque chose très jeunesse, mais pas autant, donc je le conseille à partir de 8 ans pour les très bons lecteurs, et peut être entre 9 et 11-12 ans pour des lecteurs plus occasionnels. 

Toutefois, le principe du train m’a beaucoup plu: il peut aller dans tous les lieux impossibles, et j’ai trouvé l’idée très intéressante, d’autant plus qu’il est découvert par une petite humaine.

Il y a beaucoup d’aventures et de rebondissements, ce que j’ai bien aimé: on n’a pas vraiment le temps de se poser trop de questions, on ne peut donc deviner la trame de l’histoire.

L’avantage de ces mondes impossibles, c’est justement qu’il y a plein de possibilités, et on ne sait jamais à quoi s’attendre!!!

L’explorateur

Autrice : Katherine Rundell
Editeur : Gallimard jeunesse
2019 / 371 pages
16

Depuis son siège à bord d’un petit avion, Fred observe la mystérieuse forêt amazonienne s’étendre à perte de vue. Il rêve de devenir explorateur, de voir son nom figurer parmi ceux des grands aventuriers. Quand l’avion percute la cime des arbres, Fred se retrouve seul, au coeur de la jungle immense et sauvage, avec trois autres enfants, Connie, Max et Lila. Quelles sont leurs chances de survie si personne n’est à leur recherche ? Ils ont pourtant le sentiment d’une présence.
Quelqu’un était-il là avant eux ?

Mon avis :

Ce roman m’a bien plu! J’ai adoré le thème de l’histoire: quatre enfants qui se retrouvent seuls dans la jungle, et doivent survivre dans cet environnement hostile. Seul petit bémol : je trouve qu’ils parviennent trop facilement à leur but, les épreuves sont vite surmontées, et pas assez nombreuses à mon goût. Dès qu’ils entreprennent quelque chose, ils le réussissent, et souvent du premier coup. Aussi, ils ont une chance insolente, qui contraste avec les dangers du lieu.

Sinon, j’ai bien aimé le style d’écriture, et la façon dont ils s’en sortent à la fin. C’est peut-être la partie la plus étudiée de l’histoire, mais elle n’est pas difficile à comprendre, et cette simplicité cadre bien avec le livre, puisque les héros sont des enfants.

Au sujet des personnages, mon préféré était sans doute l’explorateur. Son passé est chargé de malheurs, et c’est captivant la façon qu’il a trouvée pour se reconstruire. De plus, son dévouement pour la nature est touchant, et c’est peut être ce que j’ai préféré dans ce livre: la place qu’a la nature! Et je suis désespérée par les incendies qui justement ravagent la forêt amazonienne en ce moment…

 

Max et Alex – 2. 80 jours pour survivre

Auteur : Peter Lerangis
Editeur :  Slalom
2019 / 412 pages

14.90€

Alors que tout semble revenu à la normale pour Alex et Max, l’adolescente, qui vit désormais dans la famille de son cousin, finit enfin de traduire la lettre de Jules Verne retrouvée à la fin de leur périple : leur célèbre aïeul n’en a pas fini avec les révélations. Les enfants n’ont pas le moindre début de piste, mais des indices arrivent lors d’un voyage à Londres, où ils se rendent pour les funérailles de Basil.
Alex parvient finalement à convaincre Max, qui ne veut plus risquer sa vie, de repartir en mission. Il est également motivé par la perspective de pouvoir sauver Eva-Line, une amie à lui tombée gravement malade à qui il ne reste que… 80 jours à vivre.


Mon avis :

J’ai beaucoup aimé lire la suite des aventures de MAX ET ALEX de Peter Lerangis. Dans ce tome 2, nos deux héros sont à la recherche d’un remède universel, en lien avec des révélations de leur ancêtre Jules Verne.

L’intrigue est haletante. Certains éléments de l’histoire sont prévisibles mais il y a aussi beaucoup de surprises!!!

Encore une fois, j’ai beaucoup aimé les personnages. Certains d’entre eux ont des proches très malades, et j’ai trouvé intéressant de voir leurs réactions face à la maladie. Celles-ci sont variées: détermination, abattement ou autre.

Néanmoins ce n’est qu’une des multiples facettes de ce livre, et le reste de l’histoire est très bien aussi, mélangeant parfaitement action et voyage à travers le monde.

Vivement la suite!  Après les clins d’œil à VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS et LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS, quel sera le prochain roman de Jules Verne imité???

Super espions malgré nous

Autrice : Christine Saba
Editeur : Poulpe Fictions
2019 / 186 pages
9.95

Une enquête enlevée, périlleuse et…improvisée ! Depuis que Nathan a mis les pieds à Londres pour y retrouver sa cousine, des évènements étranges se succèdent, sans parler du comportement plus que louche de sa famille d’accueil. Et si les cousins se trouvaient en fait dans un nid d’espions ? Propulsés, un peu malgré eux, dans une mission de la plus haute importante, ils devront déjouer des cambriolages, de la National Gallery à Buckingham Palace, tout en enquêtant sur leur propre famille !

Mon avis :

Ce livre, très drôle, est agréable à lire. Le contenu réunit culture, curiosité, humour et anglais. D’ailleurs, j’ai pris beaucoup de plaisir (et de mal) à décrypter les phrases en anglais (car l’histoire se passe à Londres).

J’ai bien aimé toutes les mises en scènes des parents de Juliette et des domestiques pour cacher leur métier d’espion à leurs enfants: cela occasionne des scènes de suspicion ou des révélations assez comiques!

Les gadgets “super espion” sont parfois très utiles, et un peu farfelus, je l’avoue. Mais les deux cousins s’en servent très intelligemment (même si les usages sont parfois évidents).

J’ai donc bien aimé ce livre même si j’ai trouvé l’histoire un peu enfantine. Mais je pense que c’est parce que j’ai l’habitude de plus de complexité dans mes lectures actuelles. Je le recommande donc à partir de 9 ans (ou avant si bon lecteur!)…

Mytho – 2. Poséidon fait des vagues

Autrice : Fanny Gordon
Editeur : Slalom
2019 / 176 pages
9.90

Sur l’Olympe, les dieux s’ennuient. Depuis des siècles, personne ne fait plus appel à eux, jamais. Pas la moindre petite mission pour se changer les idées. Désœuvrés, ils passent leur temps à gratouiller leur lyre et boire de l’ambroisie : une vie bien monotone pour de si grands héros.

Chacun à leur tour, ils arrivent parmi nous pour une séance de rattrapage plus ou moins incognito. Un concept inédit dans lequel les dieux de la mythologie grecque se métamorphosent en adolescents. 


Mon avis:

Merci aux @editions_slalom pour ce nouvel envoi. Ce tome 2 de la collection MYTHO sort demain!


J’ai bien aimé découvrir la suite d’APHRODITE INCOGNITO de Fanny Gordon. Ce tome-ci est plus engagé, moins futile, je trouve que c’est encore mieux… Dans le premier, l’histoire se déroule dans une colonie de vacances, et dans le second, on parle d’une catastrophe universelle, la pollution des océans. Petite différence!


D’autres aspects sont en revanche un peu moins développés. Par exemple, je trouve que sur le plan social, c’est moins approfondi. Alors que dans le premier, Aphrodite noue des amitiés très fortes, et qu’elle a à s’adapter à tout l’univers autour d’elle lors de sa venue dans le monde des humains, Poséidon devenu Marius se laisse surtout guider par les conseils de la déesse. En plus, il y a moins d’humains autour de lui car il est sur un bateau: il y a donc moins de passages déconcertants (ces passages en question ajoutaient beaucoup d’humour). Toutefois, les moments très drôles ne manquent pas…


La cause écologique m’a beaucoup touchée, j’y suis très sensible et savoir que la situation est encore pire que je l’imaginais est terrible. Vraiment, quel gâchis de salir ainsi les océans… Vaste mission pour Poséidon!!! L’intervention des dauphins est une très bonne idée pour sensibiliser les gens (dans le livre) et utiliser les réseaux sociaux est aussi une trouvaille. Cela aura permis de raccrocher plus de monde à l’action écologique… (je ne vous en dirai pas plus)


Les personnages sont plus ou moins les mêmes que dans le premier livre de la série. J’ai juste été un peu déçue qu’il n’y ait pas plus de liens avec l’histoire d’avant. Mais je pense que c’est fait exprès pour qu’on puisse lire les tomes indépendamment!


Il y a aussi toujours les petites fiches pour expliquer les rôles des dieux, et pour quelqu’un qui connait peu la mythologie, c’est très bien. Au final, je vous conseille vraiment ce livre!!!

   

 

Irineï et le grand esprit du mammouth (tome 2)

Autrice : Val Reiyel
Editeur : Slalom
2019 / 304 pages
14.90

Le second et dernier volet de cette épopée incroyable au cour de la toundra, sur fond de découvertes scientifiques, de vivre ensemble et de protection de la planète ! Irineï, désormais installé chez John aux Etats-Unis, s’occupe quotidiennement de Hope, le bébé mammouth qui a miraculeusement survécu, après la découverte par l’équipe de scientifiques américains que John dirige avec Tony, du corps intact de sa mère. Irineï, devenu végétarien après avoir découvert comment les sociétés occidentales traitaient les animaux d’élevage, se rapproche de Marion Delamare, une jeune activiste, passionnée par la cause animale et très touchée par l’avenir de Hope.
Il apprend également auprès d’un vieux chaman Navajo à contrôler et développer ses propres pouvoirs chamaniques. Mais le plus difficile l’attend : contrer les terribles plans de GenCom, la firme qui finance les expéditions du laboratoire où est gardée Hope, qui cherche par tous les moyens à l’exploiter et à tirer profit de son existence, quelles qu’en soient les conséquences pour la jeune femelle mammouth.


Mon avis:

J’ai beaucoup aimé lire la suite d’IRINEI ET LE GRAND ESPRIT DU MAMMOUTH! Ce roman est tout aussi émouvant, touchant que le premier. Au fil du livre, j’ai continué à tisser avec les personnages des liens que j’avais déjà noués dans le tome précédent. On s’attache particulièrement à Irineï, à Lynn, à John, à Marion, mais aussi à beaucoup d’autres. On en rencontre aussi de nouveaux, qui sont tout autant dévoués à leur cause que les autres, comme Atsah et son petit-fils.

Encore une fois, l’auteur met un accent particulier sur la nécessité de cesser de manger, capturer, tuer des animaux en grande quantité. Mais aussi sur le risque d’épuiser des ressources naturelles, en les utilisant pour des usages inconsidérés, d’assoiffer des populations, de fragiliser des lieux sacrés de certaines cultures. C’est une vraie leçon de vie sur la tolérance, l’entraide, et le respect de toute forme de vie et de culture, de croyance. Je me suis sentie très touchée, presque émue même, par ce portrait alarmant mais vrai, de la Terre et ses habitants.

J’ai vraiment apprécié le principe des Chamans qui voient certaines choses, qui entrent dans le monde des esprits bons et mauvais et le fait que le chamanisme s’étende à plusieurs religions dans le monde entier. Les pouvoirs d’Irineï aussi (en particulier sa capacité à parler aux animaux) sont très intéressants, même si on bascule tout de suite dans l’imaginaire.

La couverture est vraiment très belle, et illustre parfaitement le livre: poétique, belle, et marquante. En plus, on voit très bien quels moments, quelles symboliques cela peut illustrer dans le livre une fois qu’on l’a lu. 

La fin aussi est très belle, poétique, un final qui conclut bien la saga!!!

 

 

Engrenages et sortilèges

Auteur : Adrien Tomas
Editeur : Rageot
2019 / 480 pages
17.00

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…


Mon avis:

Vraiment, j’ai beaucoup aimé ce livre d’Adrien Tomas! Le mélange du “passé” et du “futur” m’a bien plu. La magie incarne le passé, puisque les “mécaniciens” la trouvent trop chère et peu efficace, en quelque sorte “démodée”, et la technologie incarne le futur, puisqu’elle est en continuel développement.


Ainsi, les deux camps sont rivaux. Et dire que deux de leurs plus grands défenseurs vont devoir tisser une solide amitié!!! Car, même si au départ nos deux héros se détestent, ils ne vont pas tarder à devenir très proches.


Par ailleurs, en dehors de ces deux types de “sciences” très éloignées dans le temps, j’ai trouvé que ce roman parlait d’événements du passé se déroulant avec  des moyens du futur (rebellions, conquêtes, impératrice…  et machines en tout genre…).


En l’ouvrant, c’est donc avec un  peu de surprise que l’on découvre les époques mélangées. Néanmoins, malgré son étrangeté l’auteur fait parfaitement passer ce procédé auprès des lecteurs.


C’est en définitive un livre très original et captivant, avec énormément de suspense et de nombreux retournements de situation. Ce roman est aussi une vraie leçon de vie sur de nombreux points, mais je ne vous en dirai pas plus, de peur de vous révéler certaines chose!


Dernier point: la couverture est vraiment magnifique quand on la voit en vrai, avec des reflets cuivrés, et l’association d’engrenages et de sortilèges…

 

 

Aphrodite incognito

Autrice : Fanny Gordon
Editeur : Slalom
2018 / 176 pages
9.90

Sur l’Olympe, les dieux s’ennuient. Depuis des siècles, personne ne fait plus appel à eux, jamais. Pas la moindre petite mission pour se changer les idées. Désoeuvrés, ils passent leur temps à gratouiller leur lyre et boire de l’ambroisie : une vie bien monotone pour de si grands héros. Jusqu’au jour où Aphrodite Feuillète un catalogue de colonies de vacances. “Une semaine 100% mythologie grecque”, voilà qui est Follement divertissant ! L’occasion est trop belle : après avoir convaincu Zeus de la laisser partir, elle se pose sur Terre sous l’apparence d’une ravissante adolescente, prête à se lier avec des humains d’aujourd’hui, quitte à semer la pagaille sur son passage.


Mon avis:

J’ai trouvé ce livre très agréable et drôle. L’idée qu’a la déesse de la beauté d’aller en colo parmi les humains, pour faire taire son ennui, promet tout de suite des moments que l’on prévoit comiques et cela donne vraiment envie de lire ce roman !

L’ignorance d’Aphrodite concernant le monde moderne est très amusante, et crée de nombreux passages hilarants. On s’attache beaucoup à la déesse, dite Avril, et à ses amis humains, qu’elle apprend à connaître et à apprécier tout au long de son séjour. Voir la mythologie mélangée au monde des humains est vraiment spécial, et de nombreuses surprises sont au rendez-vous.

 Il y a beaucoup d’évocations de dieux, ou d’habitudes de vie des Immortels, et cela sème la confusion dans l’entourage de notre héroïne. Du coup, pour nous guider, l’histoire est accompagnée de petites fiches de « révisions », concernant les dieux évoqués, avec leur identité et fonction, ainsi que leurs attributs.

L’écriture est simple, mais très agréable à lire, avec de nombreux jeux de mots et beaucoup d’expressions liées à la mythologie.

En bref, un livre vraiment désopilant et agréable à lire, même pour ceux qui n’aiment pas forcément la mythologie. Autre avantage : il est éducatif sans le paraître…    

J’espère que l’autrice  écrira d’autres tomes avec des dieux différents!