La quête d’Ewilan – BD

Auteur : Pierre Bottero
Scénariste : Lylian
Illustratrice : Laurence Baldetti
Editeur : Glénat BD
2013 / 67 pages
14.95

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. 


Mon avis :

Une copine m’a prêté les 5 tomes adaptés des romans de Pierre Bottero. Il y en aura 7 en tout. Je les ai dévorés! L’histoire est fidèle mais il y a moins de détails et d’épisodes. Je ne m’imaginais pas du tout les personnages comme ça mais c’est intéressant de voir comment d’autres se les figurent.

 

 

Enola – 4. Le yéti qui avait perdu l’appétit

Auteur : Joris Chamblain
Editeur: Editions de la Gouttière
2018 / 32 pages
10.70

Caché au coeur d’un Muséum d’Histoire Naturelle se trouve le cabinet d’Enola, une vétérinaire hors du commun. Sa spécialité ? Les animaux des contes et légendes ! Centaures, trolls et autres licornes n’ont aucun secret pour elle. Avec son compagnon de route Maneki et à l’aide des inventions du génial Archibald, elle parcourt le monde pour soigner les maux des créatures extraordinaires. La petite souris n’est pas passée ? Votre minotaure semble égaré ? Demandez conseil à Enola, elle saura vous aider !

Mon avis :

Ça y est! J’ai enfin pu me procurer le dernier tome d’Enola! Après avoir soigné une gargouille, une licorne et un kraken, la jeune vétérinaire part dans l’Himalaya s’occuper d’un yéti qui semble refuser les offrandes des moines bouddhistes.
De la série, c’est ce dernier volume que j’ai préféré. Les histoires sont souvent plus simples que dans d’autres albums de JORIS CHAMBLAIN mais j’adore l’idée d’une collection basée sur des animaux fantastiques! En plus, on voyage à chaque fois avec les dessins de Lucile Thibaudier!

Les enfants de la Résistance – 4. L’escalade

Auteur : Vincent Dugomier
Illustrateur : Benoît Ers
Editeur : Le Lombard
2018 / 48
pages
10.95

En 1942, on voyait jusque dans notre village que le monde était toujours plus divisé et les gens toujours plus méfiants. La guerre et notre engagement dans la Résistance nous avaient volé notre enfance, et nous étions entrés dans l’adolescence sans même nous en apercevoir. La politique anti-juive poursuivait son escalade, et nous commencions seulement à comprendre ce qui se préparait. Mais face à tant d’horreur, jusqu’où étions-nous prêts à aller ?

Mon avis :

Il s’agit du 4ème tome d’une série que j’aime beaucoup ! On suit toute la 2nde guerre mondiale grâce à 3 enfants qui ont décidé de résister contre les nazis dans leur village des Ardennes. Je me suis attachée à François, Eusèbe et Lisa devenus des ados.On est à présent en 1942 et on assiste aux rafles contre les Juifs. C’est bien décrit et en plus on a comme d’habitude un dossier historique à la fin.

Kushi 3. Le château sous la terre

Auteur : Patrick Marty
Illustrateur : Golo Zhao
Editeur : Fei Editions
2017 / 96 pages
9.50

Ayant survécu à l’explosion du site archéologique dans lequel Bold les avait séquestrés, Kushi et Tilik découvrent qu’ils sont pris au piège d’un palais souterrain pétrifié depuis des siècles. Au village, malgré le drame, les villageois, sous la pression de Bold maintiennent les jeux du Naadam, pour ne pas déplaire au chef du district. Chen, découragé par le manque de mansuétude des villageois, part à la recherche des deux enfants…

Mon avis :

J’en suis au tome 3 de cette petite BD. On suit toujours le destin de Kushi, jeune fille des steppes mongoles. L’aventure devient de plus en plus mystérieuse et fantastique. Même si je trouve le format trop court à mon goût, j’ai hâte de lire la suite quand elle sortira!

 

Journal d’un enfant de lune

Auteur : Joris Chamblain
Illustrateur : Anne-Lise Nalin
Editeur: Ensemble
2017 / 56 pages
15.95

Morgane a seize ans. Elle vient d’emménager dans une nouvelle maison, avec ses parents et son petit frère. Tandis qu’elle déballe ses cartons, elle retrouve un journal intime caché derrière un radiateur. C’est celui de Maxime, un jeune homme de dix-sept ans, qui y raconte son étrange maladie qui l’empêche de vivre à la lumière du jour. C’est un enfant de la lune…

Mon avis :

J’ai vraiment aimé cette BD qui présente de façon originale la maladie des enfants de la lune. Je connaissais déjà cette terrible maladie mais j’ai mieux compris comment ces jeunes vivaient. Pourtant l’histoire n’est pas triste du tout! Elle est même plutôt romantique et souvent drôle!
Et j’aime toujours autant les dessins d’Anne-Lise Nalin et les textes de Joris Chamblain!
A découvrir absolument!

Le musée des Bozarts 🖌

Scénariste : KarinKa
Dessinateur: Bloz
Coloriste : David Lunven
2017 / 48 pages
10.60

Tome 1: Impressionnants Impressionnistes

Entre Degas, Monet, Manet, vous vous mélangez les pinceaux ? Pas d’inquiétude ! KarinKa et Bloz vous invitent à apprendre l’histoire de l’art en vous amusant. Avec eux, vous saurez pourquoi Le Déjeuner sur l’herbe a fait scandale et combien de tableaux a vendus Van Gogh de son vivant, et vous découvrirez que le terme « impressionnisme » était au départ une injure faite par un critique d’art. Suivez le guide, la visite du Musée des Bozarts commence maintenant !

Mon avis :
J’ai terminé la BD que KarinKa m’a dédicacée samedi au festival de la Bulle d’or à Brignais. C’est une série de petites histoires (1 planche à chaque fois) sur le courant impressionniste et ses grands peintres. Je préfère les grandes histoires aux petits épisodes mais j’ai beaucoup ri et j’ai enregistré plein d’infos sur ce grand courant de peinture.

Festival de la bulle d’or à Brignais (69)

Ce week-end je suis allée au festival de BD de Brignais.

J’ai découvert des nouvelles BD et j’ai même eu trois dédicaces!


Dans l’ordre:

1) Très jolie dédicace par Lucile Thibaudier de SORCIERES SORCIERES n°1 réécrit en roman par Joris Chamblain (j’ai déjà toutes les BD!). Vraiment trop belle, Harmonie!!! 😍😍😍

2) Il s’agit du personnage de Catherine dessinée par Claire Fauvel. LA GUERRE DE CATHERINE est une BD historique sur les Juifs durant la 2ème guerre mondiale, album que j’adore! Et particulièrement ses dessins très lumineux. Merci!!!💛💙💛

 

 

3) KarinKa, scénariste de la BD LE MUSÉE DES BOZARTS,  m’a représentée en personnage de BD. J’ai eu vraiment l’impression de rentrer dans un livre! Merci encore KarinKa! 😍😍😍
Je ne connaissais pas cet album mais il m’a tout de suite attirée.

Sorcières Sorcières

Auteur : Joris Chamblain
Illustratrice: Lucile Thibaudier
Editeur : Kennes
2017 / 48 pages
10.95

Tome 4: Le mystère des fleurs de tempête

C’est l’hiver dans le petit village de Pamprelune et dans le coeur d’Harmonie. Où disparaît-elle si mystérieusement chaque jour ? Pourquoi a-t-elle tant besoin de solitude ? Quel est cet étrange symbole qu’elle trace dans son journal ? Miette se lance dans cette enquête pour trouver les réponses et va remonter sans le savoir aux véritables origines des fleurs de tempête… Avec ce tome 4, les auteurs donnent une toute nouvelle dimension à cette magnifique et tendre série pleine de magie et d’amour : on entre réellement dans l’intimité d’Harmonie, qui aborde son passage à l’adolescence.

Mon avis :

Parution du tome 4 que j’aime beaucoup, mon préféré étant le tome 3 cependant. J’ai apprécié l’évocation du passé par la mère des deux héroïnes et l’histoire des anciens sortilèges. Question: y aura-t-il un numéro 5? J’aimerais bien !!! Réponse de Joris Chamblain : “Il y aura bien un tome 5 😉 ” (sur Instagram).

Les BD de Joris Chamblain : une contrée enchantée !

Un nouvel article sur le blog de la  librairie Decitre !

Vous y trouverez une présentation de trois séries écrites par cet auteur:

  • Les Carnets de Cerise

  • Sorcières, sorcières

  • Enola et les animaux extraordinaires

Bonus!

Joris Chamblain  a eu la grande gentillesse de répondre à mes questions après un échange sur Instagram :

  1. Préférez-vous le monde fantastique ou le monde réel pour imaginer vos histoires ?

« Ce que j’aime surtout c’est passer de l’un à l’autre et varier les plaisir,  ne jamais rester dans le même univers. »

Commentaire personnel : Ça nous va bien !

  1. Pour vos héros, les filles vous inspirent plus : ferez-vous un jour une BD avec un jeune garçon comme héros ?

« J’ai créé beaucoup d’héroïnes car je trouvais qu’il en manquait en bande-dessinée mais tu as raison, il serait temps de créer un petit Cerise au masculin, j’ai quelques idées dans ce sens. En attendant, j’ai repris le scénario des aventures BD d’un petit héros célèbre : Yakari. »

Commentaire personnel : les héroïnes féminines me conviennent très bien en attendant, pas d’urgence!!! J C’est vrai qu’elles sont moins nombreuses dans les albums et c’est bien dommage…

  1. Aimeriez-vous que l’on crée un dessin animé à partir d’une de vos BD (film d’animation ou série) ?

« Oui, j’aimerais beaucoup voir bouger mes personnages  mais cela demande du temps et… je n’ai pas encore de bonnes nouvelles à t’annoncer de ce côté -là. »

Commentaire personnel : Je patienterai…

La guerre de Catherine

Auteur : Julia Billet
Illustrateur : Claire Fauvel
Editeur : Rue de Sèvres

L’histoire se passe pendant la Seconde Guerre mondiale. Rachel vit dans la maison des enfants de Sèvres. Ses parents l’ont placée dans ce pensionnat pour la protéger contre les lois anti-juifs. Puis ils disparaissent. La directrice de cette école refuse que les enfants juifs soient mis à part et les accueille malgré les risques. Tout d’abord elle doit changer d’identité : de Rachel (prénom juif), elle deviendra Catherine (prénom catholique).

Catherine se distrait en prenant des photos : Pingouin, le mari de la directrice (nom d’oiseau, comme les surnoms des autres professeurs !), lui a confié un appareil photo “Rolleiflex”. Cette occupation devient une vraie passion !

Or un jour elle doit fuir. La jeune fille va connaître de multiples mésaventures et immortaliser son voyage avec son appareil photo.

Mon avis :

J’ai bien aimé les aventures de Catherine, sa fuite permanente face aux soldats. Elle craint toujours d’être arrêtée. C’est palpitant !

Le dessin est magnifique : les émotions sont bien dépeintes sur les visages. Pour la couleur, on dirait des photos vieillies, mais pleines de vie.

Julia Billet s’inspire de l’histoire de sa mère qui a dû changer d’identité et fuir à travers la France. Elle aussi a pris des photos à cette époque.

Au départ ce livre était un roman puis il a été adapté en BD. A la fin de la BD un dossier présente les vrais personnages de cette histoire.