L’île des neuf

Autrice : Laurel Snyder
Editeur : Milan
2019 / 384 pages
13.90

Sur l’île, tout est parfait : l’eau, le vent, les arbres sont autant d’abris qui protègent les neuf orphelins qui y habitent. Quand le soir vient, les enfants n’ont jamais froid, et c’est le ventre plein qu’ils s’endorment. Une seule loi régit ce lieu paradisiaque : le Changement. Une fois par an, toujours à la même date, un bateau se profile à l’horizon pour venir chercher l’aîné des orphelins. En échange, il laisse derrière lui un autre enfant qui rejoint les neuf.
Cette année, comme d’habitude, le Changement emporte le plus âgé des enfants, faisant de Jinny la nouvelle Ancienne. Son rôle est désormais de s’occuper de la nouvelle venue, la petite Ess : elle doit lui enseigner tout ce qu’elle sait de l’île, afin que tous puissent continuer à vivre en harmonie avec la nature. Pourtant, à l’approche du prochain Changement, Jinny prend une décision : elle ne quittera pas l’île.
Un choix lourd de conséquences pour les neuf…

Avis:

J’ai bien aimé découvrir cette histoire même si elle est destinée à des plus jeunes que moi à mon avis.

J’ai trouvé l’île vraiment bien, un havre de paix pour des enfants orphelins  qui ne savent rien de leur passé. 

A la fin, j’ai juste trouvé bizarre le nombre auquel se trouvent réduits les enfants, alors que pourtant, ce départ est censé rétablir l’équilibre. 

J’ai deviné pas mal de choses avant qu’elles ne se passent, mais, à chaque fois, j’avais quand même une petite surprise, sur l’enchainement des événements, ou sur un déclencheur que je n’imaginais pas comme ça. Du coup, finalement, c’était une lecture très agréable!

  

 


Liens

L’Anti-Magicien – Tome 1

Auteur : Sébastien de Castell
Editeur : Gallimard Jeunesse
2018 / 464 pages
18 € 

Kelen, 16 ans, est l’héritier d’une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser… ou tricher, quitte à risquer l’exil, voire pire. Ses seuls soutiens, deux acolytes explosifs : Furia, la vagabonde imprévisible et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe.

Mon avis :

J’ai vraiment aimé découvrir cette série sur les conseils d’un libraire passionné de la librairie Decitre (merci!!!). L’Anti-Magicien est en effet plein de magie de mystère!

Kelen, jeune mage, fils d’une des familles les plus puissantes des Jan’Tep, était destiné à devenir un  mage très puissant, en raison de son sang. Mais c’est sans compter sur ses pouvoirs qui deviennent de moins en moins forts, et les complots des sphères de ce peuple.

C’est un des nombreux aspects qui  m’ont plu dans ce livre. Kelen se trouve entre différentes forces qu’il ne peut pas contrôler, et malgré ses efforts, devient de plus en plus un paria pour son peuple, sa famille et ses amis. On devine son trouble, mais cela va encore au-delà. En effet, on ne peut qu’émettre des hypothèses sur la fin de l’histoire, et on est toujours surpris par le cours des événements. Le lecteur va de révélation en révélation; l’auteur nous laissant juste assez de répit pour nous demander comment va se poursuivre l’histoire. Je lis déjà la suite, et elle est aussi passionnante que ce premier tome!!!

Le sacrifice de l’épouvanteur (tome 6)

Auteur : Joseph Delaney
Editeur : Bayard Jeunesse
2019 / 336 pages
7.90

Tom Ward, apprenti épouvanteur, est censé protéger le comté face à la montée en puissance de l’Obscur. Or sa mère a besoin de lui en Grèce, le pays où elle est née. L’Ordinn, une redoutable créature, est sur le point de resurgir. Si elle réussit à sortir des profondeurs de la terre, elle ravagera la Grèce, entrainant massacres et destructions. De retour au comté, la mère de Tom monte donc une expédition.
Elle engage des sorcières de Pendle — dont la terrible Grimalkin —, ainsi qu’Alice et l’épouvanteur Bill Arkwright. Seul John Gregory refuse d’y participer. Changera-t-il d’avis ? Quels sacrifices Tom devra-t-il consentir dans cette bataille sans merci contre l’Ordinn, la principale servante du Malin ? 

Mon avis :

J’ai vraiment apprécié ce tome 6 de la série l’Epouvanteur. Il y a beaucoup de surprises dans l’intrigue! J’avais deviné certains éléments mais leur déroulement m’a toujours surprise.

J’ai bien aimé le voyage en Grèce qui fait découvrir à Tom Ward d’autres horizons. Autre point fort selon moi: les révélations sur sa mère ainsi que sur certaines forces du mal.

J’ai hâte que le tome 7 sorte en poche (je ne sais quand…)!

Le seigneur des anneaux – 1. La communauté de l’anneau

Auteur : J.R.R. Tolkien
Editeur : Folio Junior
2007 / 717 pages
8.70

Dans les vertes prairies de la Comté, les Hobbits, ou Semi-hommes, vivaient en paix… jusqu’au jour fatal où l’un d’entre eux, au cours de ses voyages, entra en possession de l’Anneau Unique aux immenses pouvoirs. Pour le reconquérir, Sauron, le seigneur ténébreux, va déchaîner toutes les forces du Mal… Frodon, le Porteur de l’Anneau, Gandalf, le magicien, et leurs intrépides compagnons réussiront-ils à écarter la menace qui pèse sur la Terre du Milieu? Dans ce premier tome, découvrez l’univers envoûtant et les héros devenus mythiques de la célèbre trilogie. Un chef-d’œuvre de la littérature fantastique. 

Mon avis :

J’ai enfin fini ce livre!!!

J’ai mis énormément de temps à lire ce roman de Tolkien, non seulement parce qu’il est gros, mais en plus parce que je ne le lisais qu’au collège lorsque j’avais un peu de temps… Ce fut très difficile de suivre l’histoire, compte tenu de la longueur du tome mais aussi du niveau de langue utilisé, difficile pour moi. Comme j’ai mis presque toute l’année de 6ème à le lire, je vais essayer de lire le second soit pendant les vacances, soit durant l’année de 5ème…

Les personnages sont nombreux, il est donc assez compliqué de tous bien les connaitre, mais on peut remarquer leur grande diversité, à travers espèces, générations, expériences et caractères. J’ai beaucoup aimé Gandalf, et Bilbo, tous deux sages, mais aventuriers tout de même. Même si c’est l’ennemi, j’ai hâte de découvrir Sauron, qu’on ne voit que peu.

Les nombreuses péripéties des héros les mènent à travers de nombreuses contrées, que j’ai beaucoup aimé découvrir avec eux. Elles sont très variées, chacune ayant ses dangers et ses charmes, ses habitants et ses périls.

Néanmoins, même si c’est un livre génial, j’étais contente de le terminer!

Je dirais quand même: “Vivement la suite…!”

Les royaumes de feu – 10. La tempête de sable

Autrice : Tui T. Sutherland
Editeur : Gallimard Jeunesse
2019 / 528 pages
17 € 

Le deuxième cycle de la saga best-seller de Tui T. Sutherland, créatrice de La Guerre des clans. Spectral tient tous les dragons de Pyrrhia sous son emprise. Seul Qibli voit clair dans ses plans maléfiques. Mais le dragonnet est-il de taille à affronter l’Aile de la Nuit et à sauver la Montagne de Jade, sa famille et ses amis ? Un univers riche et fascinant, une intrigue captivante, l’amitié indéfectible de jeunes dragons au destin héroïque.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé découvrir la suite du cycle II de cette série, néanmoins, j’ai été un peu déçue.

Je pense que comme cela faisait longtemps que j’attendais ce tome, certains détails m’étaient sortis de la tête, et j’ai eu un peu de mal à me remettre dedans.

Encore une fois, j’ai beaucoup aimé les personnages, mais dans ce tome, encore plus que dans les autres, on voit surtout un personnage: Qibli. Je l’aime bien, mais une des choses qui me plaît beaucoup dans cette série, c’est la diversité des personnages dans chaque tome,  et ne pas retrouver cette particularité m’a surprise, et, je l’avoue, déçue.

La fin m’a bien plu, même si certains points m’ont paru un peu trop évidents. La décision finale m’a tout de même surprise très agréablement, je ne m’y attendais pas du tout!

J’ai vraiment aimé lire ce livre, mais il y a tellement de tomes en tout que j’ai un peu de mal à m’y retrouver, surtout que je n’ai pas lu les précédents récemment. Mais tout de même, je conseille fortement cette saga aux amateurs de dragons!!!

Violette Hurlevent et le jardin magique

Auteurs : Paul Martin / J-B Bourgois
Editeur :  Sarbacane
2019 / 450 pages
19.90€

Nul ne sait quand le Jardin Sauvage est né. Violette Hurlevent y pénètre le jour où elle doit fuir de la maison de sa mère. Loin des soucis de son existence, elle découvre alors un univers immense, caché aux autres humains et peuplé d’êtres aux coutumes étranges. Ici, les loups parlent, les pierres s’animent ; même le temps s’écoule selon de nouvelles lois. Mais la beauté du Jardin Sauvage cache de nombreux périls.
Avec son chien Pavel, aussi courageux que gourmand, Violette va affronter une menace encore plus terrible que les problèmes qu’elle voulait fuir. Pour faire face à ce défi, elle devra choisir ses alliés et retrouver les reliques, des objets aux pouvoirs mystérieux qui détiennent la clé de son destin.


Mon avis :

J’ai bien aimé ce livre! C’est vraiment un très beau roman, plein de poésie, de magie et de mystère. Bien que les illustrations ne soient pas trop dans mon style, cela apporte beaucoup à ce livre, l’illustrant d’une manière simple mais juste, laissant libre cours à l’imagination tout en nous orientant vers certaines images.

J’ai bien aimé voir la vie de l’héroïne, dure, mais profonde, lui donnant des armes en plus pour sauver le Jardin.

La seule chose que je peux reprocher à ce livre, c’est qu’il est très enfantin par moments. La magie est très présente, très belle, mais revêt parfois un aspect immature. C’est sans doute assez normal, car l’héroïne est très jeune, et que ce jardin est un refuge pour elle, mais certains passages m’ont laissée sur ma faim.

L’imaginaire est original, mettant un accent particulier sur l’utilité de chaque animal, attribuant un rôle bien défini à chacun. J’ai beaucoup aimé le peuple des fourmis, qui sont essentielles à la communication dans le jardin. On comprend comment de si petites créatures peuvent améliorer le quotidien de chacun!

La fin m’a beaucoup plu: on reste sur une note poétique, pleine d’espoir, qui garde foi en l’avenir, même si les épreuves à venir sont nombreuses, et semblent insurmontables. J’avais imaginé un autre moyen de vaincre Kaliban, plus définitif, mais en accord avec le texte, même si je le trouve très cruel. Au final, la fin que l’auteur a imaginée est bien meilleure!

Magic Charly – 1. L’apprenti

Autrice : Audrey Alwett
Editeur :  Gallimard jeunesse
2019 / 416 pages
16.50€

On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l’existence des magiciers. C’est le cas de Charly Vernier, jusqu’à ce qu’il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S’il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n’a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.


Mon avis :

J’ai vraiment adoré ce roman! Le personnage principal est vraiment bien car il ne correspond pas du tout aux stéréotypes sur les héros, et son amie Sapotille non plus.

Le début est vraiment génial, ainsi que les révélations de la fin , même si j’ai trouvé la fin légèrement moins bien que le début. J’ai bien aimé le monde des sorciers qui mélange hiérarchie, injustice et liberté, sans compter les restrictions…

Sous un certain aspect, l’univers de cette nouvelle saga ressemble un peu à Harry Potter, mais l’école de sorciers en moins.

Vivement la suite!

L’estrange malaventure de Mirella

Autrice : Flore Vesco
Editeur : Ecole des loisirs
2019 / 215 pages
15.50

Moyen-Age. Les rats ont envahi la paisible bourgade d’Hamelin. Vous croyez connaître cette histoire par coeur ? Vous savez qu’un joueur de flûte va arriver, noyer les rats en musique, puis les enfants d’Hamelin ? Oubliez ces sornettes : la véritable histoire est bien pire, et c’est grâce à Mirella, une jeune fille de 15 ans, qu’on l’a enfin compris. Jusqu’ici, elle passait inaperçue en ville – qui s’intéresserait à une porteuse d’eau, à une crève-la-faim, une enfant trouvée ? Seulement voilà, Mirella a un don ignoré de tous : elle voit ce que personne d’autre ne voit.
Par exemple, elle a bien repéré ce beau jeune homme en noir, qui murmure à l’oreille de ceux qui vont mourir de la peste… Et ça lui donne une sacrée longueur d’avance. Y compris sur le plus célèbre dératiseur de tous les temps.

Avis:

J’ai gagné ce livre à un concours organisé par Laurène. Cela faisait longtemps qu’il me tentait!!!

J’ai gagné ce livre lors d’un concours organisé par Laurène (@laulangstrumpf ). Cela faisait longtemps qu’il me tentait!!!
C’est avec  beaucoup de plaisir qu’on attaque ce roman car la couverture est absolument magnifique, avec des éclats de rouge au milieu de couleurs sombres et inquiétantes.
L’écriture est très belle et bien adaptée au contexte: le Moyen-Age (en Allemagne). Voici le début: “Ce que je m’en vais conter eut lieu il y a fort longtemps, dans la bourgade d’Hamelin. Comme chacun sait, cette cité est sise dans les nordiques contrées du Saint Empire germanique”. Cela se lit très facilement malgré certains mots anciens qui imitent ceux du Moyen-Age:  j’ai trouvé que cela apportait un certain charme à ce livre très  réussi.
L’autrice -dont j’ai lu tous les romans- a très bien su s’y prendre pour nous embarquer dans les folles aventures de Mirella, une jeune porteuse d’eau d’Hamelin qui va croiser le chemin du célèbre joueur de flûte du conte bien connu…! Flore Vesco sait mettre en valeur le mystère de l’histoire et nous rend proches du quotidien de la jeune fille.
Ce roman est imprégné de suspense, on nous tient en haleine jusqu’au bout, la fin elle-même laissant penser à l’avenir possible de Mirella. Les rebondissements de situation sont nombreux, et ajoutent pas mal de piquant à une histoire déjà bien épicée!
On ressort bouche-bée de ce livre, avec l’impression d’avoir voyagé dans le temps et dans l’espace, jusqu’à Hamelin, pour découvrir les sombres secrets de cette histoire. Bon, en bref, un livre à lire absolument!

 


Sang d’encre

Autrice : Cornelia Funke
Editeur : Folio Junior
2018 / 784 pages
13.90

Meggie et ses parents savourent leurs retrouvailles lorsque Farid apporte une nouvelle bouleversante : prêt à tout pour revoir les fées et sa famille, Doigt de Poussière a regagné le Monde d’encre, ignorant qu’un grand danger l’attend. Farid et Meggie décident de partir à sa recherche. C’est le début d’un voyage incroyable… et terrifiant.

Avis:

C’est avec  beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé tous les  personnages – enfin presque…- de SANG D’ENCRE (tome 1). L’intrigue est aussi bien construite dans ce deuxième tome de la série.

L’écriture est très belle, mais la grande qualité de cette trilogie, c’est la multitude de possibilités qu’offre le pouvoir de Mô et de Meggie: faire sortir les personnages des livres (le rêve…)!!!

Dans ce tome on découvre enfin le monde de CŒUR D’ENCRE, un nouvel univers, beau et trompeur, plein de dangers. J’ai beaucoup aimé ce monde plein de surprises, empli de merveilles, loin de notre monde ordinaire…

Les personnages, qu’ils soient fantasques ou plus mesurés, m’ont convaincue.  Tous plus extraordinaires les uns que les autres, ils rivalisent de complexité, et chacun a beaucoup à offrir! Cette série est vraiment fabuleuse. Je la recommande vraiment à tous les jeunes mordus de lecture!!!

   

 

Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel – 4. Le nécromancien

Auteur : Michael Scott
Editeur : PKJ
2014 / 413 pages
7.90 €

Les jumeaux viennent d’arriver à San Francisco où ils pensent enfin se reposer, lorsque Sophie est enlevée par Aifé des Ombres, la jumelle de Scathach. Josh retourne à la librairie dévastée demander l’aide de Nicolas et Pernelle. Mais après bien des péripéties, un passage chez Prométhée et une dangereuse initiation au pouvoir du feu, Josh commence à se poser des questions : est-il vraiment du bon côté ? Pendant ce temps, Dee, renié par les Ténébreux, est sauvé in extremis par sa vieille amie Virginia Dare et sa flûte enchantée.
De nouvelles idées germent alors dans son esprit machiavélique : il commence à rêver de rallier Josh à sa cause pour l’entraîner à la Nécromancie… 

Avis :

J’avance tout doucement dans cette série que j’apprécie beaucoup!

Ce 4ème tome ne m’a pas déçue! Les points forts sont toujours présents. Notamment les personnages historiques immortels comme Shakespeare, Machiavel, John Dee qui se croisent… Mais ce que je préfère, c’est le mélange des mythologies du monde entier: gréco-romaine, égyptienne, celte, nordique et d’autres que je ne connais pas encore. On plonge complètement dans l’imaginaire! Vivement la suite!