Les âmes croisées

Auteur : Pierre Bottero
Editeur : Rageot
2011 / 440 pages
7.90

Nawel vit à Jurilan, le royaume des douze cités. Aspirante comme ses amis Philla et Ergaïl, elle va choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu’elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages. Mais Nawel s’interroge sur sa place dans cette caste et sur la voie qu’elle doit suivre…Un roman de fantasy dont les fils croisent Les Mondes d’Ewilan et L’Autre, mais aussi une réflexion profonde sur le destin et la responsabilité, l’ambition et la sincérité, le hasard et la force des rêves.

Mon avis :

Ce livre est un coup de cœur énorme, il est vraiment génial (comme trous ceux de Pierre Bottero…) !!!

Notre héroïne, Nawel, est un jeune femme du peuple “Perle”, elle a tout pouvoir sur les “Cendres”, peuple inférieur, aura un poste prestigieux dans la société , et vient d’une famille importante.

On suit son évolution avec intérêt tout au long du livre, c’est très bien fait. De méprisante, et cruelle avec tout le monde, elle devient plus sensible, plus équilibrée. Au début, on la déteste presque, et à la fin, on l’adore.

Comme dans tous les livres de Pierre Bottero, tout est harmonieux, poétique. C’est une sensation difficile à définir, à décrire, mais c’est vraiment exceptionnel!

La fin est particulièrement pleine de suspense, et ça donne très envie de lire la suite (mais l’auteur est mort avant de l’avoir  écrite…).

C’est un roman qui décrit avec justesse l’oppression d’un peuple, et l’avenir d’une jeune fille qui en prend conscience. Chaque mot, chaque phrase sonne juste, et on n’arrive pas à quitter le livre une fois qu’on l’a commencé. Je conseille ce livre à tous les amateurs de fantastique, mais aussi à tout lecteur, tellement il est génial. Mais si vous n’avez jamais lu Pierre Bottero, je vous conseille d’abord ses trois séries cultes: La quête d’Ewilan, Les mondes d’Ewilan, et Ellana…

 

 

Les sept merveilles – 1. Le réveil du colosse

Auteur : Peter Lerangis
Editeur : Pocket Jeunesse
2014 / 317 pages
15.90

Un garçon : Jack Mackinley, un garçon ordinaire, a un problème extraordinaire : dans six mois, il va mourir. Une mission : Il apprend, comme trois ados de son âge, qu’il est porteur d’un gène hérité d’une civilisation perdue… Leur mission : sauver le monde, s’ils veulent sauver leur peau. Sept merveilles : Avec ses nouveaux amis, Jack devra rassembler sept talismans, dispersés dans les célèbres ruines du Monde Antique.
Leur première étape : le Colosse de Rhodes. 

Mon avis:

Ce début de saga nous plonge dans la vie d’un jeune garçon, qui apprend qu’il va bientôt mourir s’il ne prend pas un traitement. S’il survit, il disposera de pouvoirs incroyables…

Entre les doutes du héros et les risques d’une fuite, avec une quête extraordinaire, des découvertes énormes, ce livre est plein de suspense!  La lecture file vite, le livre n’est pas compliqué à lire, c’est vraiment un divertissement facile, parfait pour aller avec la fatigue de la rentrée… 

Petit couac cependant au niveau du sujet du roman: tout ce qui va avec les sept merveilles, les quêtes pour retrouver des objets antiques cachés dans le monde, c’est très commun, et parfois un peu lassant… Mais l’histoire est bien tournée, et même si c’est dommage, ça ne gâche pas vraiment le livre.

Vraiment, c’est un livre, qui, bien qu’un peu ancien, est génial!

 

 

Mozart vu par une ado et par son chat!

Auteur : Tristan Pichard
Illustratrice: Julie Staboszevski
Editeur : Poulpe Fictions
2019 / 240 pages
11.95

Salut, moi c’est Esther ! Ce que j’aime plus que tout, c’est écouter du Mozart en sautant sur mon lit ! Vous pensez que musique classique rime avec ennui ? Alors laissez-moi vous raconter la vie d’el maestro Wolfie, artiste à la fois novateur et rebelle : après ça, impossible que vous ne changiez pas d’avis ! Grâce à moi (et à mon chat Pizzicato), vous saurez tout sur Mozart, et c’est 100 % BIO !


Mon avis :

Encore un coup de cœur pour ce livre de la collection “100% bio”chez Poulpe Fictions. Cette fois-ci, c’est au tour de Mozart, l’un des plus grands compositeurs de tous les temps. J’ai déjà lu les biographies de Léonard de Vinci, Molière et Einstein dans cette collection.

J’ai beaucoup appris sur Mozart pendant ma lecture. Auparavant, je connaissais son nom, je savais que c’était un grand compositeur, et qu’il était un enfant prodige, mais pas beaucoup plus! Dans ce livre, on en apprend beaucoup sur toute sa vie, les difficultés qu’il rencontre, ses grands amours, et ses œuvres les plus connues.

Ce qui est très bien, avec 100% Bio, c’est qu’on apprend beaucoup de choses sur des personnalités qui ont traversé les siècles pour ce qu’elles ont fait. Ce sont généralement des prodiges!

Seul petit bémol: il y a tellement de choses qu’on en oublie la moitié (en tout cas, moi…). Il faudra peut-être que je le relise!!! Comme d’habitude dans cette collection, la présentation est  très aérée, et j’aime beaucoup le style humoristique de l’écriture comme des très nombreuses illustrations!

Aberrations – 1. Le réveil des monstres

Auteur : Joseph Delaney
Editeur : Bayard
2019 / 348 pages
14.90

Le Shole, un monstrueux brouillard, a englouti des régions entières de l’Angleterre et continue son expansion vers le nord. Ceux qui s’y trouvent piégés meurent ou sont transformés en créature immondes : les aberrations. Dans le duché de Lancaster, Crafty, treize ans, est l’un des rares survivants qui peut traverser ces étendues maudites. Recruté pour servir au château, il devient l’apprenti d’une mystérieuse guilde qui l’envoie effectuer des missions dans les zones dangereuses.
Mais bientôt, le garçon devine que les aberrations ne représentent peut-être pas le plus grand danger… Oseras-tu t’aventurer dans le brouillard ? 

Mon avis:

J’ai gagné ce livre sur le compte Instagram de “Sous le feuillage”. Encore merci à elle!!!

J’ai beaucoup aimé ce roman du même auteur que “L’Epouvanteur”. Honnêtement, j’ai trouvé que cette nouvelle série est beaucoup plus inquiétante, beaucoup plus sinistre…!

Le héros, Crafty, est engagé pour pénétrer dans le Shole, pour en découvrir plus sur lui. C’est ainsi qu’il va risquer sa vie en étant “mouche de porte”, avec d’autres jeunes employés avec lui. Le Shole est un épais brouillard qui tue ou transforme les gens bloqués en son sein en aberrations, et qui envahit peu à peu tout le Nord, l’Est, et l’Ouest de l’Angleterre.

J’ai trouvé l’atmosphère du livre très inquiétante et l’histoire est vraiment intéressante. Les dangers, les mystères du Shole, et un tas d’autres facteurs rendent l’intrigue haletante, avec un suspense très grand (même si, au départ, avant de s’arrêter de lire, on ne s’en rend même pas compte), et c’est à regret qu’on abandonne sa lecture! Vivement la suite!!!


 

L’Académie (tome 1)

Autrice : Amelia Drake
Editeur : Pocket Jeunesse
2019 / 280 pages
16.90

Twelve, douze ans, se retrouve prisonnière de la dix-neuvième académie, celle des voleurs… Elle a douze ans. Elle s’appelle Twelve. Elle est la douzième orpheline à avoir été recueillie par l’Institut Moser lors de l’Année Noire – année record des abandons. Twelve rêve d’entrer dans l’une des Académies officielles que compte la ville de Danubia, parmi celles des Musiciens, des Alchimistes, des Scribes…
Mais à la suite d’un étrange examen d’admission, elle découvre qu’elle est destinée à intégrer une Académie secrète, parallèle : celle des Voleurs. Là, parmi de fantastiques créatures (golems et géants), Twelve va apprendre comment tromper, falsifier, fabriquer des poisons, voler… 

 

Mon avis :

Coup de cœur pour ce roman! Dès que j’ai vu la couverture j’ai su qu’il me plairait. L’intrigue nous tient en haleine tout le long du livre et le suspense est haletant! L’héroïne Twelve me plaît beaucoup même si elle ne me ressemble en aucune façon. J’ai beaucoup aimé le nouveau monde décrit même s’il reste beaucoup à en apprendre! Vivement la suite de cette série!!! J’ai cru voir qu’il existait au moins 3 tomes! Ils doivent juste être traduits…

 

 

Aurore

Auteur : Jérémie Kisling
Editeur : Slalom
2019 / 154 pages
10.90

Lorsqu’Aurore, une adolescente de quinze ans, comprend qu’elle a été adoptée, ses certitudes volent en éclats, ses repères s’écroulent. C’est la fin du monde, la fin de son monde. La rencontre d’un être encore plus déraciné qu’elle va lui ouvrir les yeux et lui permettre de se découvrir. La nouvelle Aurore se révélera encore plus espiègle et déterminée que l’ancienne, désormais habitée d’une passion et forte de liens plus solides que jamais.

Mon avis:

Habituellement je préfère les romans fantastiques ou historiques, et je lis moins d’histoires se déroulant dans la vie quotidienne, à notre époque. J’ai quand même voulu lire ce roman choisi chez les éditions Slalom et je l’ai bien aimé au bout du compte!

Dans ce livre on partage la  vie d’Aurore, ses tourments, sa peine lorsqu’elle apprend qu’elle a été adoptée. On plonge dans l’esprit d’une ado originale, on s’intéresse à sa vie et aux bouleversements qu’elle va connaître.

C’est Aurore qui raconte et j’ai trouvé certaines de ses réflexions très belles, poétiques et profondes, sans que cela complique la lecture par ailleurs!

J’ai particulièrement apprécié les jeux de mots qu’elle fait, les expressions déformées et les phrases sans queue ni tête parfois! Cela ajoute un petit côté bizarre à ce livre, et j’ai bien aimé ce style!

A la fin du roman on peut télécharger une chanson originale créée et interprétée par l’auteur qui est avant tout un chanteur. C’est comme une B.O. et cela fait référence à un passage du livre. On s’imagine encore mieux dans l’histoire!

 

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (intégrale 1)

Auteur : Lemony Snicket
Editeur : Nathan Jeunesse
2014 / 492 pages
18.90

Cher lecteur, Je regrette fort de devoir le dire, mais le livre que voici ne contient rien de plaisant. Il raconte l’histoire de trois enfants qui ont toutes les déveines et collectionnent les calamités. Dans ce seul volume, ils vont affronter un sinistre personnage, de hideux habits qui grattent, un épouvantable incendie, un complot pour dérober leur héritage et de la bouillie froide au petit déjeuner. Pour ma part, je me suis fait un devoir de relater ces funestes épisodes, mais rien ne t’interdit, cher lecteur, de remettre ce livre où tu l’as pris et d’en choisir un plus joyeux. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket. 

Mon avis:

J‘ai bien aimé ce livre. Comme je connais un peu l’histoire (j’ai vu certains passages en film), cette intégrale ne m’a pas réservé de surprises, mais j’ai hâte de lire les autres, pour découvrir la suite!

J’ai beaucoup aimé Klaus, mais j’ai aussi aimé Violette et Prunny, ses sœurs. Tous les trois, je les trouve émouvants, avec leurs galères et leur passé.

J’ai apprécié aussi la forme sous laquelle c’est raconté, avec le narrateur qui mêle ironie dramatique et humour sarcastique, tout en nous laissant savourer l’histoire.

 

Grim Lovelies

Autrice : Megan Shepherd
Editeur : Castelmore
2019 / 410 pages
16.90

Anouk envie le Joli Monde, celui des humains, où les gens sont libres daller et venir, et de tomber amoureux. Mais Anouk n’est pas humaine… Elle est née animal et a été transformée en jeune fille par la sorcière Mada Vittora, qui a fait d’elle son esclave. Lorsque le cadavre de sa maîtresse est découvert dans une mare de sang, Anouk doit fuir avant d’être accusée du crime. La société secrète de magie, la Haute, est déjà à ses trousses, et une course contre la montre s’engage, pour garder apparence humaine.
Car si Anouk échoue à prolonger le sortilège qui l’a transformée, elle perdra tout. Mais si elle y parvient, des pouvoirs insoupçonnés pourraient s’ouvrir à elle…

Mon avis:

J‘ai bien aimé ce livre, bien que ce ne soit pas un coup de cœur.

On y découvre Anouk, et ses compagnons. Lorsque leur maîtresse sorcière meurt assassinée par l’un d’eux, ils sont obligés de prendre la fuite, sous peine d’être arrêtés.

Dans ce livre, la magie a un prix, et j’ai bien aimé cela, même si le prix en question n’est pas à mon goût: la vie. En effet, parfois, une plante ou un rongeur suffit , mais le prix plus grand -le sang – ne m’a pas plu.

Tout change d’une page à l’autre, le lieu, la situation, les alliés, et c’est plaisant. Il y a aussi beaucoup de suspense, et de retournements de situation.

 

Oniria – 1. Le royaume des rêves

Autrice : B-F Parry
Editeur : Le livre de poche jeunesse
2017 / 379 pages
7.90

Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination.
En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est “l’Envoyé” : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars. 

Mon avis :

Sur bien des points, ce livre est génial, et je l’ai beaucoup aimé!

On suit Elliot avec beaucoup d’enthousiasme, car ses aventures donnent envie de les lire sans refermer le livre. Sa détresse est souvent palpable, et parfois, on compatit, mais jamais on n’en a pitié, car il se bat.

L’attachement du jeune héros à son père est très émouvant: il essaye de le sauver depuis que celui-ci est tombé dans le coma (ou peut-être un sommeil artificiel provoqué depuis Oniria). La dévotion de la grand-mère envers ses petits-enfants est aussi touchante, mais j’ai bien sûr moins aimé Christine, la belle-mère, qui est très antipathique.

J’ai adoré le concept d’Oniria, et rien qu’avec ce monde, l’histoire serait déjà géniale. Mais c’est sans compter les compagnons d’Elliot, tous très attachants, originaux, et souvent, hors-la-loi. Sa quête, bien qu’un peu désespérée, est passionnante, on espère avec lui qu’il la réussisse. Oniria est un pays fabuleux, et ses merveilles sont infinies, et j’aime bien l’idée qu’on s’y rende chaque nuit pour rêver!!!

J’ai hâte de lire la suite, pour retrouver tous les personnages, et continuer de suivre leurs aventures. En tout cas, je le conseille vraiment pour les rêveurs (comme moi, j’adore imaginer, rêver, me perdre dans mes pensées…).

 

 

Yiddish Tango

Autrice : Mylène Mouton
Editeur : Gulf Stream / Echos
2019 / 284 pages
16

Étienne, 14 ans, violoneux, comme dirait sa nouvelle amie Elisa, se prépare à une grande audition. A l’approche de Noël, pour faire plaisir à sa Marné, il joue un magnifique tango devant le public conquis de la maison de retraite. L’un des résidents, qu’Étienne a surnommé Furax en raison de son caractère exécrable et agressif, semble plus touché encore que les autres par la prestation du jeune musicien.
Si bouleversé qu’il révèle à Étienne l’existence du plus beau des violons, un Prince ! Mais ce violon est maudit, maléfique et dangereux. Nul ne doit le toucher, sous peine d’être pris à son tour dans la malédiction. Délire d’un homme sénile ? Mettant de côté les avertissements du vieillard, l’adolescent, poussé par sa curiosité, dérobe l’instrument. Commence alors pour lui une longue et passionnante quête, qui lui fera remonter le temps et le plongera dans les heures les plus sombres de l’histoire.

Mon avis :

Croyez-moi, ce roman est vraiment un livre magnifique.  Il nous fait passer par toute une gamme d’émotions très fortes, et avec lui, on passe des moments incroyables, emplis de la magie de la musique et de l’amitié.

Un violon, un tango, et un garçon: c’est comme ça que tout commence, c’est comme ça que tout finit.

Souvent, on a envie de pleurer, pour libérer nos émotions, mais l’espoir contenu dans ce livre est tel qu’on ne peut que vibrer, de concert avec le violon, le Prince qui a perdu son âme.

Ce livre met aussi en avant le passé: tout repose dessus, entre légendes et réalité, peut-être… On voit l’horreur de la seconde guerre mondiale, mais d’une façon complexe: à travers les émotions de plusieurs personnages, de manières différentes.

Étienne, entre le passé et le présent, découvre l’histoire du violon, son pouvoir, et petit à petit, on va se poser des questions, comme une morale: la valeur de la vie, et son importance.

Furax, lui, a une histoire très particulière, et c’est très émouvant de le suivre. Et Alex! Alex et Ada, les danseurs de tango, le joueur de violon et sa femme. Ils ont eux aussi une histoire incroyable. Tout les oppose, eux quatre, et pourtant, tout les rassemble, c’est assez incroyable!!!

En tout cas, c’est un véritable coup de cœur, qui gagne vraiment à être connu, et je vous le conseille vivement!!!