Super espions – 2. Mission Odette

Autrice : Christine Saba
Editeur : Poulpe Fictions
2020 / 246 pages
9.95

C’est les vacances et Juliette et son cousin Nathan partent à NEW YORK ! Mais à peine sont-ils arrivés que la tante, qui devait les accueillir, disparaît mystérieusement… Et si c’était à cause des SUPER GADGETS dont son appartement fourmille ? Qu’est-elle au juste : inventrice de génie ou espionne ? Qu’importe, la mission des cousins est de retrouver Odette ! 

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié ce roman jeunesse!

On suit, dans ce second tome, les mêmes héros mais avec une nouvelle enquête. Car, oui, ils sont en vacances à … New York!!! J’ai aimé cette diversité de lieux qui permet de varier les aventures.

Comme tous les livres jeunesse, beaucoup d’événements sont très prévisibles. mais cela permet aux jeunes lecteurs de s’initier au plaisir de lire. Cela les habitue aux schémas narratifs courants: ils peuvent ainsi formuler des hypothèses facilement.

Dans cette histoire, il y a aussi beaucoup d’inventions fantaisistes, et cela est très intéressant. En plus ça permet souvent à l’histoire de prendre des tournures qui ne seraient pas possibles autrement, et donc de rajouter de super péripéties! Les très nombreux dessins sont là pour soutenir l’humour des aventures.

Un roman palpitant, idéal pour les 8-10 ans à mon avis.

Encore merci aux éditions Poulpe Fictions pour cet envoi!

Poème : Des larmes

Des larmes qui dévalent

Le long de mes joues

En ruisseaux, en cascades,

Le long de mon cou.

***

Pas des larmes de colère

Ni des larmes de tristesse

Pas non plus larmes éphémères

Qui partent quand revient l’allégresse.

***

Non. Ce sont des larmes d’humanité

Qui pleurent la douceur oubliée

Que je verse en notre honneur

Nous, adultes de tout à l’heure.

Aglaé M. / 12 ans (février 2020)

Mytho – 3. Héra, ballon d’or de l’Olympe

Autrice : Fanny Gordon
Editeur : Slalom
2020 / 176 pages
9.90

Une nouvelle aventure dans laquelle les dieux de la mythologie grecque descendent sur Terre métamorphosés en humains et découvrent la réalité de la vie terrestre aujourd’hui ! La série : Sur l’Olympe, les dieux s’ennuient. Depuis des siècles, personne ne fait plus appel à eux, jamais. Pas la moindre petite mission pour se changer les idées. Désoeuvrés, ils passent leur temps à gratouiller leur lyre et à boire de l’ambroisie : une vie bien monotone pour de si grands héros.
Le tome 3 : Jusqu’au jour où Héra descend sur Terre pour organiser un mariage, et pas n’importe lequel : celui du capitaine de l’équipe de France de foot et d’une star de la chanson… Comme si ce n’était pas déjà assez compliqué, Zeus, jaloux, lui met des bâtons dans les roues ! 


Mon avis:

Après Aphrodite et Poséidon, la reine des dieux de l’Olympe! Cette fois-ci, c’est en effet Héra qui va descendre sur Terre pour échapper à l’ennui! Et quoi de mieux, pour la déesse du mariage et de la fidélité conjugale, que d’organiser le mariage le plus attendu au monde: celui du capitaine de l’équipe de France et d’une star de la chanson!

Comme d’habitude, l’humour est présent, mais aussi une sensibilité que je n’avais pas ressentie dans les autres tomes. Si le premier sur Aphrodite reste mon préféré, celui-ci est tout aussi génial!!!

Il y a beaucoup de dessins, particulièrement des fiches récapitulatives tout le long du roman sur les dieux et déesses qui entrent en scène, pour se cultiver!!! J’ai hâte de lire le prochain tome, qui sera sur… Artémis! Une de mes déesses préférées!!!

Encore un petit roman très divertissant donc, malgré quelques clichés, qui ne sont toutefois pas très gênants.

En tout cas, je vous conseille vraiment cette collection, qui est très agréable et rapide à lire!

   

 

King Charlie

Autrice : Delphine Pessin
Editeur : Poulpe Fictions
2020 / 168 pages
9.95 € 

Et si du jour au lendemain, vous deveniez… chien ? Charlie est un enfant-roi. La preuve, il porte une couronne sur la tête. Couvé par ses parents, il fait la loi partout où il passe : il terrorise les chiens de son quartier, méprise ses camarades d’école… jusqu’au jour où une sorcière, pour le punir, le transforme en chien King Charles ! Aidé par une bande de cabots affectueux, il devra tout faire pour retrouver forme humaine, et même tenter de devenir plus gentil !

Mon avis :

Êtes-vous prêt à être transformé… en chien? Parce que c’est ce qui va arriver à Charlie, enfant roi, qui se croit supérieur à tout le monde… Sa maîtresse est une sorcière, et elle a ce pouvoir!

Étant une fan absolue de chiens moi-même, ce livre m’a tout de suite attirée. Mais COMMENT Charlie fait-il pour ne pas les aimer? Ils sont drôles, affectueux, fidèles, pas toujours très obéissants pour les miens, mais plus que tout, ce sont des boules de poils et d’amour! Bref, je m’égare un peu… Mais ce livre, s’il ne creuse pas ce lien très particulier de chien à maître, rend très bien la vivacité, la fidélité, et tant de choses encore de ces grosses boules des poils nous donnent au quotidien!

Ce livre est plein de messages, qui nous incitent à être plus gentils, plus tolérants, plus tournés vers les autres. C’est le gros point fort de ce roman! Pour comprendre cette leçon, Charlie, le héros, va toutefois devoir être aidé des autres chiens du quartier, qu’il martyrisait autrefois…

En tout cas, cette maison d’édition, a, encore une fois, publié un livre super top! De plus, le texte est facile à lire, très agréable, et accompagné de dessins qui accompagnent merveilleusement l’histoire! Comme beaucoup de Poulpe Fictions, ce roman est idéal pour les 8-11 ans à mon avis.

Et bravo à ma chienne Jana d’avoir posé pour la photo: ce n’est pas un King Charles, mais un Berger des Pyrénées (pour ceux qui ne connaissent pas bien les races de chiens). Ce n’a pas été simple!!!

Encore merci à Poulpe Fictions de m’avoir proposé de découvrir ce titre!

Le jardin des épitaphes – 1. Celui qui est resté debout

Auteur : Taï-Marc Le Tanh
Editeur : Didier Jeunesse
2016 / 364 pages
17.00

Suite à une série de catastrophes, appelées “épitaphes”, le monde se retrouve plongé dans le chaos. Un ado, doté de super pouvoirs mais qui émerge de deux années d’amnésie, retrouve son petit frère et sa petite soeur cachés à Paris. Ensemble, ils font route vers le Portugal, seul endroit où ils pourront prendre la mer afin de rejoindre leurs parents à San Francisco. Mais leur chemin sera semé d’embûches et de grands dangers.
Il leur faudra affronter les conséquences d’un monde dévasté, abritant désormais des zombies, des machines tueuses, des hommes fous, des mutants, et peut-être bien pire encore… Rock et castagne sont au programme de ce roman post-apocalyptique. Un road-trip d’une grande intensité qui ne néglige ni l’humour ni la tendresse ! 

Mon avis :

Encore un roman addictif de chez Didier Jeunesse!

De nombreuses catastrophes ont défiguré la planète… Hypoténuse, le héros doit survivre dans ces lieux hostiles en compagnie de  son petit frère Adrien et  sa petite soeur Elodie, surnommés “Poisson-Pilote” et “Double-Peine”. Leur but: retrouver leurs parents partis aux Etats-Unis avant les “épitaphes”, à savoir les catastrophes.

Les personnages de cette histoire sont très approfondis, complexes pour la plupart. Malgré tout, je ne me suis attachée véritablement qu’au personnage principal, Hypoténuse.

Beaucoup d’émotions aussi dans cette dystopie. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est la façon dont l’auteur met en scène la fin du monde, lorsqu’on revient plus ou moins aux origines. Un monde où seule la survie compte au milieu de toutes sortes de créatures dangereuses… A chacun de choisir sa manière: avec humanité ou avec sauvagerie.

Pour finir, j’ai trouvé ce roman de Taï-Marc Le Tanh très réussi: il est passionnant, plein de mystères, et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite qui est déjà sortie depuis un moment!

  

La street – 1. En mode bolide

Autrice : Cécile Alix
Editeur : Magnard Jeunesse
2020 / 160 pages
10.95

Une bande de 3 copains proche des pré-ados d’aujourd’hui – Un univers fort : les sports de glisse et l’univers de la rue – Des romans très illustrés et avec beaucoup d’humour ” Moi, c’est Carl, j’ai 11 ans. Dans la vie, y a ceux qui marchent et ceux qui courent. Moi, je roule : grâce à Bernard, mon fauteuil de warrior ! Avant, ma mère et moi, on vivait à la campagne.
Elle me faisait cours à la maison et je me baladais dans les champs avec mon carnet à dessins, cool la vie, quoi. Mais c’est la grosse panique quand ma mère décide brusquement qu’on doit déménager ! On se retrouve dans un appart’ à Paris avec Oumtiti, mon mouton apprivoisé. Au début, j’angoisse à l’idée de retourner au collège, de parler aux autres… La ville, ça me paraît trop trop hostile… Heureusement, très vite, je rencontre Miel et Orel.
Eux aussi, ils roulent : en rollers et en skate ! On devient super potes, on trouve des baby-sitters pour promener mon mouton, et on découvre une planque géniale dans un hangar abandonné. Alors quand ma terreur de grand-mère débarque, et que le proprio à face de poire nous dénonce pour détention illégale de mouton, on ne se laisse pas faire : pas question de renoncer à notre vie de rêve ! ” 

Mon avis :

Un roman graphique super génial! Encore une fois, Cécile Alix surprend par son talent! Et son alliance avec Dimitri Zegboro est très concluante!

Dans ce livre, on plonge dans une histoire super intéressante… et drôle, ainsi que passionnante. Bref, on ne peut qu’ aimer!

Carl est en fauteuil roulant, et quand lui et sa mère déménagent en ville, c’est la panique! Mais tout va se passer mieux que prévu, surtout qu’il se fait  deux super potes, Miel et Orel, et que son mouton chéri est là pour l’encourager!

Les dessins sont plutôt simples, mais toujours humoristiques, et ils accompagnent super bien la lecture! Très souvent, dans ce genre de livre, les illustrations ne sont qu’un plus, quelque chose qui  fait encore plus apprécier le livre, mais là, ils font partie intégrante du texte, et cela rend la lecture très facile!

J’ai trouvé l’histoire très originale, elle est surprenante, pleine de rebondissements et d’humour, et on dévore ce livre d’un coup! 

Le vocabulaire “ado” est très présent, pour que ça fasse plus réaliste, et, honnêtement, je trouve ça réussi! C’est parfaitement le genre de choses qu’on entend dans les cours de collège!

En bref, un livre parfait pour mettre à la lecture pour les plus réticents! Et en plus il y aura une suite!

Encore merci aux éditions Magnard Jeunesse pour cet envoi!

  

Je ne voulais pas vous faire pleurer

Autrice : Charlotte Monnier
Editeur : Slalom
2020 / 144 pages
10.90

Le parcours inspirant d’une adolescente, anorexique, qui, aidée de sa famille et forte de nouvelles rencontres, va trouver les armes pour apprendre à accepter son corps. Julie-Anne a 15 ans quand ses parents la déposent dans un hôpital psychiatrique pour adolescents. Anorexique, son poids est trop faible pour qu’elle puisse mener l’existence d’une jeune fille de son âge dans le monde extérieur. Elle doit prendre 7 kilos pour pouvoir sortir de l’hôpital et surtout, retrouver sa famille.
Commence alors pour elle un long parcours, “enfermée” dans cette unité d’hôpital psychiatrique pour adolescents. Il va falloir s’y faire et malgré tout, s’y amuser. Mais elle va surtout y trouver un tout nouveau sens à sa vie grâce à des rencontres, les échanges avec sa meilleure amie, et… une passion inattendue. 

Mon avis :

Un livre très émouvant ! Julie-Anne, anorexique, doit se rendre dans un hôpital psychiatrique pour être protégée d’elle-même… Mais si elle est partante au départ, elle l’est de moins en moins au fil des jours…

Ce livre est marquant, profond car grâce à son journal intime, on voit très bien l’état d’esprit de la jeune fille. Contrairement à de nombreux romans, ce personnage est extrêmement complexe: la personnalité de l’adolescente anorexique est approfondie et l’on connaît tout de ses opinions ainsi que des manies bien à elle!

Dans cette histoire, il n’y a pas d’action au sens propre du terme. Ce sont plutôt des changements dans la manière de penser de l’héroïne, les objectifs qu’elle se fixe…

Un roman que je vous conseille vraiment car il est original!!!

Encore merci aux éditions Slalom pour l’envoi de ce roman qui me tentait!

 

Poème : Inversée

Je suis désolée

Moi double du monde réel

Je ne voulais pas t’inverser

Te plonger dans ce gouffre mortel.

***

De l’autre côté de cette glace

Toi, double m’ôtant toute humanité

Dans ce monde de menaces

Oh non, je ne voulais pas te précipiter.

***

J’aspirais juste, à calme et sérénité

Et quoi de plus paisible, que l’autre côté du miroir

Ce monde de reflets sans aspérités

Bienvenue, humanité; adieu, beauté, jeunesse et gloire!

Aglaé M. / 12 ans (février 2020)

Trouille académie – 1. L’école de toutes les peurs

Auteur : Bertrand Puard
Editeur : Poulpe Fictions
2020 / 153 pages
9.95 € 

Il y a un intrus sur la photo… Il se passe des choses étranges au collège de Victor et Leïla : des voix dans les murs, des créatures terrifiantes qui rôdent dans les couloirs une fois la nuit tombée… Et ce n’est pas tout : un garçon que personne ne connaît est apparu sur leur photo de classe ! Décidés à découvrir ce qui se trame, les deux amis vont devoir affronter leurs plus grandes peurs ! 

Mon avis :

💀Disparitions, photos de classe truquées, bruits étranges… Bienvenue à Trouille Académie! Encore un chouette roman de Poulpe Fictions à découvrir!

💀Dans ce livre, les deux héros, Victor et Leïla, doivent faire face à de bien étranges événements dans leur collège, et maîtriser leur peur…

💀C’est un début très prometteur pour cette nouvelle collection de romans “d’horreur”. J’ai passé un agréable moment grâce à cette lecture même si je pense que ce livre est destiné à de plus jeunes que moi car je n’ai pas eu vraiment peur. Les dessins de Claudia Petrazzi sont cependant bien adaptés à une ambiance de frissons! Idéal pour les 8-10 ans à mon avis!


💀Merci à Poupe Fictions pour cet envoi!

L’envers des contes – Tomes 1 à 3

Auteur : Gihef
Illustratrice : Zimra
Editeur : Kennes
2018 / 56 pages
19.95

Et si Javotte, la demi-sœur de Cendrillon, déjouait un plan machiavélique fomenté par sa mère et sa sœur ? Et si Reine tentait de se faire pardonner le mat qu’elle a fait à Blanche-Neige ? Et si Carabosse aidait Belle à ne plus s’endormir à tout bout de champ ? N’auraient-elles pas droit, elles aussi, aux joies du happy end ? Bienvenue dans L’Envers des Contes ! 

Mon avis :

Imaginez-vous vivre dans un pays de contes, entouré de ceux qui vous ont fait rêver quand vous étiez petit… mais aussi par les grands méchants!!!

Justement cette intégrale (3 BD réunies en un gros tome) raconte le moment où ces célèbres méchants essaient de devenir meilleurs! Au programme, la vilaine sœur de Cendrillon, la belle-mère de  Blanche-Neige et la Fée Carabosse.

Le point de vue adopté est assez moderne, mais surtout, bien imaginé! J’ai apprécié la rédemption des méchants et lorsqu’ils sont comparés aux idoles orgueilleuses que sont devenus les gentils, on se rend compte qu’ils sont parfois même mieux!

En revanche, quelques clichés sont présents, comme le mariage à la fin d’une histoire… Mais enfin, un conte reste un conte! Et il y a d’autres “contre-clichés” pour approfondir le thème de la “seconde chance”…

Les dessins sont magnifiques, dans un style très simple, assez enfantin, et cela nous emmène fabuleusement bien dans un univers plein de merveilles!

En bref, une très, très belle lecture, pour tous les âges!

Et encore merci aux éditions Kennes de m’avoir proposé de découvrir cette série!