Un assassin de première classe

Auteur : Robin Stevens
Editeur : Flammarion Jeunesse
2018 / 352 pages
15 € 

Hazel et Daisy partent en vacances à bord de l’Orient-Express avec M. Wong. Une seule interdiction : jouer les détectives. Alors qu’un espion se cache dans le train, une riche héritière est assassinée dans une cabine verrouillée de l’intérieur. Le club de détectives est obligé de reprendre du service ! Attention, elles ne sont pas les seules sur l’affaire…


Mon avis :

Au début du roman je n’accrochais pas du tout. Puis dès que le crime a eu lieu et que l’enquête a commencé, j’ai adoré! Le mystère est total jusqu’au dénouement. Cela m’a donné envie de découvrir les romans d’Agatha Christie !

 

Les royaumes de feu – 4. L’île au secret

Auteure : Tui T. Sutherland
Editeur : Gallimard Jeunesse
2016 / 400 pages
16 € 

Comète, capturé par son clan, se retrouve prisonnier dans le sombre et rocheux royaume de Nuit. Il découvre avec consternation le comportement odieux des Ailes de Nuit, ainsi que leurs plans sinistres concernant le royaume de Pluie. Comète doit prévenir ses amis, les autres Dragonnets du Destin. Mais comment jouer les héros quand on est froussard et isolé sur une île volcanique ? Le sort de deux royaumes est entre ses griffes !

Mon avis :

Les tomes 3 et 4 sont mes préférés. Pourtant le héros de ce roman, Comète, n’est pas celui que j’aime le plus. Le dragonnet est réservé et peureux mais très intelligent. En revanche on apprend de plus en plus d’éléments sur l’intrigue globale de la série et l’histoire devient de plus en plus passionnante!

 

Autre réalité

 

Cette douleur
Qui me serre le coeur
Comme une mélancolie
De mon ancienne vie
Cette vie d’espérance
De rêves d’enfance…

Mais maintenant que je découvre cette autre réalité
Je n’arrive plus à rêver
Cet étau qui m’enserre
Ces brèves pensées, amères
Le monde s’écroule autour de moi
Mais je ne le vois pas…


Aglaé M. (10 ans / mars 2018)

Chasseurs de livres – 2. Le code indéchiffrable

Auteure : Jennifer Chambliss Bertman
Editeur : Robert Laffont Jeunesse
2018 / 441 pages
15.90 € 

Sortis victorieux de leur aventure précédente, Emily et James continuent de sillonner les rues de San Francisco à la recherche de nouvelles énigmes à résoudre. Et voilà que M. Quisling, leur professeur mordu de Chasse aux livres, laisse tomber un indice menant au mystérieux… Code Indéchiffrable ! Mais entre l’attitude étrange de M. Quisling et les incendies criminels qui suivent la découverte de livres cachés, Emily et James ont intérêt à se montrer très prudents !

Mon avis :

Quoi de mieux qu’un numéro 1, un numéro 2 ! On retrouve les mêmes héros Emily et James dans de nouvelles aventures. J’adore le principe de chasse aux livres. Cette fois-ci on a affaire à un code indéchiffrable sur lequel pèse une malédiction et des menaces d’incendie. C’est une véritable enquête avec des énigmes à résoudre. Cela me fait penser un peu aux chasses aux livres qu’organisent en ce moment certaines maisons d’édition. Dommage que cela n’existe pas pour les plus jeunes!!!

 

Adèle et les noces de la reine Margot

Auteure : Silène Edgar
Editeur : Castelmore
2015  + 2018 (poche) / 276 pages
10.90 €  / 5.90
(poche)

Entre 2015 et 1572, Adèle doit choisir ! Adèle en a marre de ses parents, qui ne comprennent jamais rien. Au collège, elle préfère passer du temps avec ses copines qu’étudier. Aussi, quand elle apprend qu’elle doit lire un livre en entier pendant les vacances, c’est une véritable punition… Mais dans ses rêves, la nuit, l’impossible se produit! Adèle est à la Cour, au XVIe siècle, au milieu des personnages de La Reine Margot ! Elle rencontre même un beau jeune homme…
Ce qu’Adèle vit en 1572 vaut-il la peine de sacrifer ses amis et sa famille de 2015 ? 

Mon avis :

C’est le 4ème roman que je lis de cette auteure car j’adore l’Histoire en général. Cette fois-ci on plonge à la fin du 16ème siècle avec la Reine Margot et le massacre des protestants à la Saint-Barthélémy en 1572.
Au début j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire puis j’ai vraiment accroché. Comme dans 14-14, un jeune de notre époque entre en communication avec un autre siècle.

 

Célestine – 1. Le palais des fées

Auteure : Gwenaële Barussaud
Editeur : Albin Michel Jeunesse
2018 / 144 pages
6.90
 

Nous sommes en 1900 et c’est le grand jour pour Célestine, 11 ans : elle monte enfin à Paris pour passer le concours d’entrée à L’Opéra, son rêve depuis toujours ! Pour elle qui n’a jamais quitté la ville de Lille, c’est une grande aventure. Célestine est tout de suite fascinée par la ville et ses lumières. Et encore plus par l’Opéra, le palais des fées ! Mais une fois dans les vestiaires, la jeune danseuse n’est plus certaine que ses chaussons porte-bonheur vont lui suffire pour réussir l’audition.
Elle sait qu’une candidate sur dix seulement aura la chance d’être retenue, pourvu que ce soit elle…

Mon avis :

C’est une toute nouvelle collection sur le modèle d’ELISABETH PRINCESSE À VERSAILLES. Même si je suis encore une fois un peu grande pour cette série, j’ai quand même craqué rien que pour avoir le marque-page! On va suivre les aventures de Célestine, qui vient de sa province pour tenter de rentrer à l’Opéra de Paris. Et comme je fais de la danse classique depuis que j’ai 4 ans …


J’ai bien aimé le style l’auteur (j’ai déjà lu d’elle “Léo, mon secret est une chance”) et il y a toujours de superbes illustrations dans cette collection!
Comme d’habitude à la fin du roman, un mini-documentaire, sur l’Opéra Garnier cette fois-ci, surnommé le palais des fées .

 

Léo – Mon secret est une chance

Auteure : Gwenaële Barussaud
Editeur : Rageot
2018 / 256 pages
13.90
 

1869. Jeune ouvrière, Léo emballe toute la journée des tablettes de chocolat dans du papier doré. Un jour, son destin bascule. Ses parents lui apprennent qu’elle est la fille de riches Parisiens. Afin de les rencontrer, elle se rend à Paris, pénètre dans leur immeuble et s’y fait embaucher comme domestique. mais quand tout est bouleversé, que deviennent les rêves de bonheur et de liberté?

Mon avis :

Il s’agit d’un livre original que j’ai bien aimé! En effet l’histoire se déroule au temps de Napoléon III sous l’Empire. C’est le premier roman que je lis sur cette époque. On découvre la vie du peuple à cette époque (ouvriers, domestiques) et les différents partis politiques.
Mais on suit aussi le changement d’une jeune fille qui se rend à Paris pour rechercher ses vrais parents et qui découvre la vie tout simplement. C’est une grande aventure que je n’ai pu lâcher avant de l’avoir terminée!
Et merci à Charlot pour la photo (mon chat à 3 pattes!)

 

 

Le petit livre des haïkus

Auteure : Muriel Détrie
Editeur : First Editions
2018 / 159 pages
2.99
 

Qui ne connaît aujourd’hui le haïku, ce petit poème dense et concis apparu au Japon au XVIe siècle et qui depuis un siècle a essaimé partout dans le monde ? Ce petit livre vous propose un large éventail de cette forme poétique japonaise devenue universelle, depuis ses origines jusqu’ à nos jours. Vous y trouverez les fameux haïkus des saisons des maîtres du genre tels Bashô, Buson et Issa, mais aussi ceux de Julien Vocance, Jack Kerouac ou Octavio Paz, écrivains grâce auxquels le haïku a parcouru le monde en ne cessant de se renouveler.

Mon avis :

Sur les conseils de Joris Chamblain (Les Carnets de Cerise), je suis partie à la découverte des haïkus , ces petits poèmes japonais de trois vers (5/7/5). Je ne les ai pas tous aimés car certains étaient moins poétiques. Mais je retiens leur construction qui dit l’essentiel en quelques mots. En revanche les rimes me manquaient! Mais ce sont souvent des traductions.

 

 

 

Catherine de Médicis – Journal d’une princesse italienne 1530-1533

Auteur : Catherine de Lasa
Editeur : Folio Junior
2018 / 155 pages
5.90
 

“25 septembre 1530. Je venais d’un petit couvent, entouré de murailles, resserré autour d’un jardin clos. J’habitais une cellule étroite. Au rythme régulier d’une cloche, j’allais, avec mes compagnes habillées de noir, de la chapelle au réfectoire et du réfectoire à la bibliothèque. J’ai désormais changé de monde. Je viens d’entrer dans un univers inconnu. Tout est différent: les espaces immenses, la foule dans chaque pièce, l’or, les couleurs chatoyantes, qui ruissellent des plafonds, sur les vêtements… bijoux, peintures, soie, broderies… je ne sais que décrire, par quoi commencer. Où suis-je?” (extrait du livre)

Mon avis :

C’est le journal intime d’une future reine de France, Catherine de Médicis. J’ai été un peu déçue car on ne suit le destin de Catherine que pendant 3 ans avant son mariage. On ne voit pas sa carrière de reine du tout. Par contre on ressent bien ce que peut éprouver une princesse mariée sans qu’on lui demande son avis -et sans connaître son futur mari…