Pierrot et Miette – Héros des tranchées

Auteure : Sophie de Mullenheim
Editeur : Fleurus
2018 / 204 pages
14.90
 

Tu as mal ? s’angoisse le garçon en se penchant vers Petit Père. Quelqu’un t’a fait mal ? […] Le vieil homme tend la main et la pose sur l’épaule de son petit-fils avec tendresse. – C’est Miette… dit-il d’une voix éteinte. Pierrot pâlit. – Ils l’ont emmenée… Les soldats. […] Ils m’ont dit qu’ils avaient besoin des chiens, de tous les chiens… Sur le front. Dans les tranchées. Pour passer des messages.
Je n’ai rien pu faire, mon Pierrot. Rien… Pierrot ferme les yeux, incapable d’articuler le moindre mot. Puis, tout à coup, il s’arrache à l’étreinte de son grand-père et sort de la maison en hurlant. – Miiieeeetttttte ! La guerre vient de lui prendre sa meilleure amie.

Mon avis :

Ce roman m’a beaucoup plu! J’aime beaucoup la première guerre mondiale et j’ai apprécié l’approfondissement de l’utilité des chiens dans les tranchées. J’ai trouvé la fin très belle et pleine d’espoir, chose rare pour ce qui porte sur cette guerre. L’amitié entre Pierrot et Miette m’a beaucoup touchée et le désespoir du garçon m’a fait réfléchir sur la situation des gens de l’arrière. L’ampleur de la détresse de Pierrot est très bien décrite. Ce roman m’a appris des choses sur cette guerre comme l’utilisation des fanions dans les tranchées, mais surtout j’ai aimé les soldats et leurs surnoms comme “Oreille d’or”.