Fantasy,  J aime bien,  Romans

Grisha

Autrice : Leigh Bardugo
Editeur : Le Livre de Poche Jeunesse
2020 / 339 pages
6.90

Ombre. Guerre. Chaos. Un royaume envahi par les ténèbres. Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal. Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold. Parmi eux : Alina Starkov. Espoir. Destinée. Renouveau. L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir. L’Invocatrice de lumière. 

Mon avis:

Heyyyy tout le monde !!! On se rejoint aujourd’hui pour une petite chronique en bonne et due forme!

Grisha avait tout pour être UN COUP DE CŒUR ! Et à vrai dire, c’en ai (presque) un. Enfin… moins qu’il n’aurait pu l’être, mais j’ai quand même beaucoup aimé ce tome 1 même si les personnages ne sont pas à la hauteur de ceux de SIX OF CROWS, l’autre saga que j’ai lue de cette autrice .

Le début du roman est somme toute classique : un monde où ceux qui ont des pouvoirs appartiennent à des classes supérieures. Où une héroïne orpheline aime en secret son ami d’enfance, un autre orphelin, mais qui lui, ne lui prête aucune attention. Et puis soudain, badaboum ! Elle découvre qu’elle a des pouvoirs (qui devraient être connus depuis TRÈS longtemps) et il s’avère qu’elle seule (eh oui, elle est méga-puissante, que voulez-vous !) peut sauver le monde. A cela s’ajoutent des nobles paresseux, un roi incapable, une cour désagréable où elle doit apprendre à connaitre son pouvoir, un mystérieux ténébreux un peu trop attiré par le pouvoir et par la magie noire, et… Enfin, vous avez compris. Malgré quelques nuances, cela reste un schéma assez classique!

L’écriture, encore une fois, ne m’a pas gênée, mais ne m’a pas particulièrement plu. Je suis assez indécise: est-ce dû à la vitesse de l’écriture, la manière dont s’enchaînent les événements sous cette plume ? Je ne sais pas. Mais il y a indéniablement quelque chose qui m’a un peu dérangée.

Bref, j’ai aimé ce tome, mais je m’attendais à un peu mieux. Pourquoi ? Les notions de bien et de mal classiques n’avaient pas cours dans SIX OF CROWS. J’attendais une chose assez similaire, mais malheureusement, non. Certes, c’est moins schématique que dans d’autres livres, mais quand même…

   

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.