Les mange-rêve – 2. La cible

Auteur : Jean-Luc Le Pogam
Editeur : Slalom
2019 / 350 pages
14.90

Les conditions climatiques, politiques et sociales ne cessent de se dégrader en Europe. Alors que la santé de Jack demeure fragile, Iwan, Thibault et Mélanie découvrent Taÿfa, une ville-refuge régie par des jeunes opposants au régime de Bogdich. Mais sitôt arrivés, sitôt partis ; il faut rattraper le train des prisonniers avant qu’il n’atteigne Tombmor. Malheureusement, une tempête complique le périple des adolescents qui vont devoir affronter l’Oeil du Tue-Rêve.

Mon avis :

C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé la suite de cette série.

Le premier tome m’avait beaucoup plu, et c’est avec impatience que j’attendais ce livre. En effet, c’était un véritable supplice de ne pas connaitre la suite… Et avec la sublime couverture de Michaël Terraz j’ai immédiatement replongé dans l’histoire!

Comme dans le premier tome, on s’attache énormément aux personnages, et s’il y n’en a pas beaucoup de nouveaux, c’est quand même une joie de les retrouver tout le long de l’histoire. On suit avec attention le moindre de leurs états d’esprits, la moindre de leurs aventures. On frémit avec eux, on a peur de ce qui les effraie, on s’interroge sur leurs doutes, et on s’inquiète pour leurs proches. D’ailleurs, pas sans raison…

Encore une fois, l’écriture est très belle, bien qu’un peu complexe parfois avec tous les termes marins utilisés. Mais elle reste légère, adaptée aux sentiments des personnages, et à la situation. Le vocabulaire de la marine, et et les mots en breton, sont expliqués. Et je trouve que cela apporte beaucoup: on comprend mieux et le texte garde un aspect naturel (pas de langage changé pour le lecteur); le cadre est préservé, en même temps qu’on plonge dedans.

J’ai vraiment hâte de découvrir le prochain tome, même si, malheureusement, ce sera le dernier…