J adore,  Romans,  Sur notre époque

L’aube sera grandiose

Autrice : Anne-Laure Bondoux
Editeur: Gallimard Jeunesse
2020 (poche) / 336 pages
6.70 €

Ce soir, Nine, seize ans, n’ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d’un lac. Il est temps de lui raconter l’existence d’un passé qu’elle lui a soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations… Et quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant. 

Mon avis :

Je voulais lire ce roman depuis très longtemps, et je l’ai ENFIN lu (bon, ça fait quand même deux semaines que je dois le chroniquer, mais auparavant, j’avais un retard de deux mois au niveau des chroniques…)!

Bref, je sais que beaucoup l’ont lu, et que ma chronique ne va pas forcément vous apporter beaucoup, mais je tente quand même !!!

Tout d’abord, c’est un roman qui fait partie de ce que j’appelle « les romans psychologiques », puisqu’on va voir l’évolution des personnages, la façon dont ils envisagent les choses après des révélations, un évènement, ou même pendant. Bref, ils changent profondément, ou tout du moins, on se centre sur un changement moral, psychologique ou tout simplement une reconstruction. Il est de ce genre-là pour vous donner une idée.

On va suivre Nine, et sa mère, Titania, une autrice reconnue. Nine, adolescente devant aller à la fête de son lycée, se voit obligée de suivre sa mère au fin fond des bois pour une histoire, qui, cette fois, n’est pas le fruit de l’imagination de sa mère, mais de celle du destin. Des histoires de famille. Un changement de nom. Une reconstruction, un passé, des choses racontées dans la nuit. Raconter un passé raconté. Et avant tout, révéler la vérité.

Jusqu’au bout, s’il n’y a pas de suspense à proprement parler, on se pose des questions, on se demande « mais quel est donc ce secret ??? »…

Tout va très lentement en apparence, mais en réalité, il suffit d’une nuit pour raconter plusieurs années d’existence, pour révéler dix millions de choses, des détails, des sentiments, mais aussi ce qui a conditionné la vie de Titania toutes ces années.

Honnêtement, vu tous les avis que j’ai vus, je savais que ce serait superbe, je savais que j’aimerais, voire, que j’adorerais. Et, comme prévu, ce fut le cas.

C’est touchant, profond, poignant, et sans même qu’on s’en rendre compte, l’autrice nous emmène dans sa réalité, dans ses secrets, nous lie profondément aux personnages. Comme le dit si bien le titre, la fin, la fin de la nuit, de l’ignorance et du noir, cette fin, est grandiose.

J’ai peint moi-même le décor autour du livre pour faire la photo. Vous aimez?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.