J aime bien,  Romans,  Sur notre époque

Victoria rêve

Auteur : Timothée de Fombelle
Editeur : Gallimard Jeunesse
2013 / 102 p.
5.00€

“Victoria voulait une vie d’aventures, une vie folle, une vie plus grande qu’elle. Et l’on disait tout autour d’elle : Victoria rêve. Mais depuis quelque temps, un monde imaginaire débarquait dans son existence. Elle avait l’impression d’une foule de personnages qui descendaient de sa bibliothèque en rappel pour venir semer leur pagaille. Victoria voulait savoir ce qui lui arrivait. Y avait-il un lien avec les livres qui disparaissaient de sa chambre ? “

Mon avis:

J’ai bien aimé ce roman, mais… sans plus. Sûrement parce que l’histoire est quelque peu “tirée par les cheveux”, que l’héroïne s’imagine plein de choses… qui sont un peu immatures. Entre les Cheyennes, les cow-boys… ça faisait trop pour que j’adhère à l’histoire.

Victoria est une ado, qui rêve. Ses seuls amis sont ceux des livres, en tout cas, au début de l’histoire. D’ailleurs, certains de ses romans disparaissent mystérieusement de sa bibliothèque.

Ce que je n’ai pas aimé, c’est donc, l’improbabilité de cette histoire. Tout se tient (contrairement à d’autres livres, que, pourtant, j’ai adoré) mais tout est trop exagéré, trop… improbable, justement.

Timothée de Fombelle est un auteur que j’aime énormément, alors que je n’ai lu que deux –maintenant trois- de ses livres. VANGO est, par ailleurs, dans ma PAL. Mais cette fois, je n’ai pas accroché. La longueur du livre y est certainement pour quelque chose, puisqu’on ne suit l’héroïne que durant une petite centaine de pages.

Bref, une jolie lecture, rapide, mais dense, et, malgré le fait que je n’ai pas accroché, j’espère lire vite un autre livre de cet incroyable auteur, qui est, entre autres, celui de TOBIE LOLNESS (tomes un et deux), qui sont des livres phares de ma bibliothèque !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.