Je n aime pas,  Romans,  Théâtre

Harry Potter et l’enfant maudit

Autrice : J.K. Rowling
Editeur : Gallimard Jeunesse
2016 / 350 pages
21.00 € 

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis :

Ce livre a été… une grosse déception. Vous n’êtes sûrement pas sans ignorer que je n’aime pas spécialement la saga d’origine, en particulier à cause de son personnage principal, Harry. Sinon, je n’ai rien contre, et j’aime énormément l’univers, ainsi que beaucoup des personnages. Mais les aventures ne m’ont jamais passionnée, et parfois, franchement ennuyée, mais jusque là, je m’y étais quand même intéressée. En revanche, ce tome-ci, je ne l’ai vraiment pas aimé.

On y retrouve Harry de nombreuses années après, père de trois enfants et époux de Ginny. Ses liens avec Hermione et Ron sont toujours aussi forts, malgré les années qui les séparent de leurs aventures. Mais son second fils, Albus Severus Potter, est… différent. Un Potter, à Serpentard ? Eh oui ! Un Potter peu doué en magie ? Encore oui ! Un Potter, ami avec un Malefoy ? Peu surprenant, si c’est Albus, qui a bien réussi les deux exploits précédents!  Bref, voici le ton de l’histoire…

Ce qui m’a d’abord dérangé, c’est l’écriture. Alors, certes, c’est une pièce de théâtre, c’est donc différent, mais quand même. Les phrases sonnent faux, les mots eux sont inadaptés. Trop forts, trop faibles, vagues… Je n’ai vraiment pas aimé. La plume n’est plus du tout la même, un récit aurait été mieux venu!

De deux, les personnages. Drago prend une part tout aussi importante, mais d’une autre manière. Il sonne faux, on dirait que tout est surjoué (enfin, sur-écrit, dans ce cas là). Harry est toujours prétentieux, plein de bons sentiments illogiques et dégoulinants d’hypocrisie. Albus n’est guère mieux, voire pire puisque lui a eu une enfance plutôt heureuse malgré les regards de travers, et Scorpius… Il est le personnage sans doute le plus réussi de cette pièce. Même si je ne l’aime pas quand même.

L’intrigue est prévisible, certaines choses sont peu compréhensibles, par manque de descriptions (on doit, en gros, deviner avec les paroles des personnages). De ce fait, on ne peut pas dire de certains faits qu’ils sont illogiques. Mais c’est l’effet que cela fait.

Voilà… J’espère que mon avis ultra-négatif ne vous a pas offensé, si de votre côté vous avez aimé cette pièce, mais je n’ai vraiment pas aimé ma lecture. Peut-être est-ce différent quand la pièce est jouée??? Merci encore une fois à @devoronslafantasy pour cette lecture commune !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.