Romans,  Sur notre époque

La street – 3. En mode détente

Autrice : Cécile Alix
Editeur : Magnard Jeunesse
2020 / 160 pages
10.95

Tout va pour le mieux dans la street. Avec Orel et Miel, on s’éclate dans la Planque qui est devenue un skatepark de rêve. On n’en revient pas d’être devenus potes avec notre idole, le rappeur RCK ! Au collège, il y a du boulot, mais on rigole bien quand même. Ma grand-mère s’est mise au yoga, ma mère nage en pleine love-story, et mon petit mouton Oumtiti adore manager son troupeau de brebis… Bref, on est en mode détente absolue, jusqu’à ce que Clarisse, la Friendly Girl infernale, vienne semer le bazar dans nos vies ! POUR QUI ELLE SE PREND, ELLE ?

Mon avis :

Hey tout le monde ! Je vous rejoins aujourd’hui pour vous parler d’un livre juste génial, qu’il vous faut absolument lire !

Notre héros, Carl, est en fauteuil roulant ! Mais cela ne l’empêche pas de faire des bêtises… Et d’aller au skatepark, pour apprendre à rouler ! Depuis qu’il a déménagé à Paris, lui et ses deux nouveaux meilleurs amis, Miel et Orel, sont les rois de la street !

Dans les précédents tomes, on apprenait à connaitre nos héros… et, bien sûr, on suivait leurs aventures ! Dans celui-là, c’est aussi d’autres personnages qu’on va apprendre à connaitre, notamment une potentielle ennemie…

Si en grandissant j’aime moins la littérature jeunesse, Cécile Alix a le chic à chaque fois pour me faire apprécier -même adorer !- ses romans. C’est frais, léger, et pétillant ! Parfois on aimerait plus de choses, mais la petite taille du roman a aussi son charme, puisque comme ça, on a plus vite la suite, et les autres romans de cette autrice ! (on ne s’en lasse jamais, moi je vous le dis !!!) 

Les illustrations sont juste superbes ! Encore une fois Dimitri Zegboro a fait un super boulot… La lecture est fluide, et les dessins sont superbement mêlés au texte, cela donne encore une autre dimension à l’histoire !

La seule petite chose qui m’a déçue, dans ce tome, c’est toute l’histoire autour de Clarisse, leur fameuse « ennemie »… Pour moi, les problèmes n’excusent pas tout, et la morale m’a semblé un peu « facile ». J’aurais aimé voir son personnage un peu plus nuancé, et pas réduit simplement à son passé. Elle a sûrement des qualités, pas forcément flagrantes, mais des qualités quand même. Bref, un petit défaut, mais rien de plus !

La dernière chose que j’ai adorée (et c’est ce que je préfère dans cette saga !) c’est la manière toujours légère, et pourtant pleine de vérité, qu’a cette autrice d’aborder le handicap, la différence, l’amitié, le quotiden… Tout, en fait ! Elle arrive à faire passer énormément de messages beaux et touchants (sans être niais) en un petit roman !

Bye bye et bonne lecture !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.