Fantastiques,  J adore,  Romans

Extincta

Auteur : Victor Dixen
Editeur : Robert Laffont
2019 / 604 pages
19.90

L’espèce humaine disparaîtra dans 255 heures. Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes éparses. Accaparés par la lutte pour les maigres ressources, ils ignorent que l’ultime cataclysme est sur le point de balayer ce qu’il reste de l’espèce Homo sapiens.
La dernière histoire d’amour s’écrira en lettres de feu. Née dans les bas-fonds de Viridienne, la cité-royaume pourrissante envahie d’algues, Astréa rêvait de se consacrer tout entière au culte de Terra. Mais sa foi vacille le jour où son frère est accusé de sacrilège et condamné à mort. Elevé derrière les remparts du castel, le prince Océrian était né pour régner. Mais un mystérieux accident lui arrache sa jambe et son honneur, l’écartant à jamais de la ligne de succession.
Le destin va jeter ces assoiffés de justice l’un contre l’autre, embrasant leurs cœurs avant de consumer le monde. La flamme brûle plus fort juste avant de s’éteindre. 

Mon avis :

Ce livre est le deuxième de Victor Dixen que je lis… Et c’est un deuxième coup de cœur!!!

On suit dans ce livre deux personnages très différents, un prince et une “suante”, qui est presque comme une esclave dans cet univers de science-fiction. Mais si l’un est riche, et l’autre pauvre, ils ne sont tous deux guère épargnés par cette terre détruite par leurs ancêtres…

Astréa a un rêve: dédier sa vie à la déesse-mère, Terra. Océrian, lui, a une obligation: épouser un femme qu’il ne connait pas, car il ne sert plus qu’à faire perdurer sa royale lignée depuis qu’il a perdu sa jambe. Ils vont devoir, pour des raisons que je ne vous révélerai pas, fuir, ensemble, avec d’autres personnes qui ont désobéi à la loi…

C’est un roman passionnant, plein d’aventures. On alterne entre deux personnages principaux, je ne dirai pas qu’il s’agit de points de vue, car c’est écrit à la troisième personne du singulier, mais on distingue bien quand le personnage central est Astréa, et quand il est Océrian.

L’écriture est absolument magnifique, on est tout de suite emporté dans un univers approfondi, mais qu’on comprend vite, sans jamais toutefois appréhender toute sa complexité. La plume de l’auteur est poétique, descriptive, mais il y a quand même de l’action dans ce monde destiné à disparaître très prochainement.

Beaucoup de choses sont très surprenantes; il y a de nombreux retournements de situation, mais pas comme dans certains livres où cela fait très fake, on dirait presque que cela se passe dans la vraie vie. Comme d’ailleurs beaucoup de choses dans ce roman.  Car effectivement, vu la complexité de ce futur, des personnages, vu leur diversité aussi, on pourrait presque y croire!

La seule chose qui m’a déçue (mais bon, il fallait quand même un point négatif, car après tout, la perfection est impossible), c’est la fin. C’est une fin magistrale, étonnante, surprenante, et comme le reste du livre, terriblement réaliste. Je ne sais pas ce qui ne m’a pas plu dedans, mais je n’ai pas accroché, bien qu’elle soit superbe.

En tout cas, c’est un livre magnifique, un coup de cœur, j’en suis absolument fan!!! Il faut ABSOLUMENT le lire!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.