La fille qui avait bu la lune

Auteure : Kelly Barnhill
Editeur : Anne Carrière
2017 / 366 pages
20

Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver le bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle ait jamais compris pourquoi. Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins.
Mais cette année, le bébé est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Contre son gré, Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents – un monstre du marais grincheux aussi vieux que le monde et un dragon nain à qui personne n’ose révéler qu’il ne grandira jamais – d’élever cette étrange, attachante et très turbulente petite fille.
Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux. Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de l’enfant, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler…

Mon avis :
C’est encore un roman sur la sorcellerie, c’est vrai, mais l’histoire est très habilement imaginée et menée. C’est le premier roman que je lis de cette auteure et de cette maison d’édition aussi!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *