J adore,  Romans,  Sur notre époque

La vague

Auteur : Todd Strasser
Editeur : Pocket
2009/ 221 p.
6.50€

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’Histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : ” La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. ” En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader..

Mon avis :

Ce roman est… GENIAL !

On suit tout le long du roman une poignée de héros, principalement dans une classe de terminale, qui va faire à ses dépens une expérience… conçue par leur cher professeur d’histoire-géographie ! Ben Ross a eu l’idée de montrer à ses élèves comment Hitler a réussi à  entraîner dernière lui presque tout un pays. Pour cela, il force la discipline, jusqu’à faire de sa classe un vrai régiment ! Mais très vite, il devient le leader d’un mouvement incontrôlable, qui gagne tout le lycée… La Vague.  Les élèves détournent ses ordres, se transforment en parfaits petits soldats, forçant les élèves réticents à intégrer le mouvement. Jusqu’où cela va-t-il aller ??? Et quel choc sera assez grand pour les détourner de cette mécanique infernale ?

J’ai adoré ce roman, mais alors, ADORE ! C’est super bien fait, et démontre parfaitement la force de l’unité, mais aussi ses inconvénients, si nombreux… Cela prouve que l’obéissance n’est pas toujours bonne, qu’il faut savoir penser par soi-même avant de suivre aveuglement un mouvement.

L’évolution des personnages est elle aussi intéressante, bien que brève, puisque la longueur de ce roman ne permet pas d’approfondir plus le sujet… Mais leur psychologie – en plus de la psychologie de groupe- est super intéressante, mais, quand on y pense, peu facile à comprendre véritablement. Et encore moins à expliquer… Or ce roman nous la fait parfaitement bien intégrer, c’est vraiment –je le redis- super bien fait ! Surtout que cette expérience est basée sur une histoire vraie qui s’est déroulée aux États-Unis.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Laurie, l’héroïne, qui est très intelligente et rapidement consciente de ce qui se passe. Je ne sais pas si j’aurais eu sa réaction, mais elle était parfaitement adaptée !

J’aurais aimé un roman un peu plus long, mais après réflexion, je me demande si ça n’aurait pas « cassé » la prise de conscience, si ce n’est pas justement la fulgurance de cette compréhension, qui nous marque. Si le roman avait été plus long, il aurait pu paraitre barbant pour certains (pas pour moi… mais bon !) et sa brièveté (il fait environ 150 petites pages) est peut-être donc pour le mieux !

L’atmosphère du roman est dans l’ensemble assez inquiétante, assez anxiogène, mais sans abus non plus. C’est une des choses qui fait qu’on rentre vite dans ce roman…

La fin m’a un peu déçue, je ne l’ai pas trouvée très marquante, ni très crédible. J’aurais aimé un peu plus d’originalité et de surprise.

MAIS ! Ce roman est une vraie pépite, je le conseille à TOUT LE MONDE, adultes comme jeunes (enfin… peut-être à partir de 10-11 ans, pour les bons lecteurs).

Cette lecture m’a vraiment marquée, comme très très peu de romans me marquent. Je pense que cette impression durera longtemps…!

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.