Sous le soleil exactement

Auteure : Anne-Fleur Multon
Illustratrice : Diglee
Editeur : Poulpe Fictions
2018 / 100 pages
9.95

La suite des aventures connectées d’Ali et ses amies Après leur rencontre, dans le tome 1, Aliénor, Itaï, Azza et Maria sont de retour en France, près de Lyon, pour y passer des vacances toutes ensemble. Elles y sont invitées par le grand-père d’Aliénor, qui espère recoller les morceaux avec sa petite-fille guyanaise. Il habite dans un grand manoir aussi mystérieux qu’inquiétant, propice aux déambulations de quatre amies, à l’imagination débridée et caméra au poing ! Quand les filles y découvrent le portrait fascinant d’une princesse indienne, leur enquête commence !
I

Mon avis :

J’ai dévoré le roman en moins d’une journée et je l’ai adoré !!! Je l’ai trouvé encore mieux que le premier tome, VISER LA LUNE.

Après s’être rencontrées sur les réseaux sociaux, les quatre héroïnes se retrouvent à Lyon pour des vacances chez le grand-père d’Ali (= Aliénor, l’héroïne guyanaise du tome 1). Il y a beaucoup de mystère dans l’histoire car le manoir dans lequel elles logent est en partie abandonné… Elles partent en expédition prêtes à vivre des aventures… et elles vont découvrir de quoi enquêter ! Il y a une bonne dose de suspense dans l’histoire ! Et j’ai vraiment apprécié les rencontres qu’elles vont faire dans l’histoire.

J’ai aimé retrouver Aliénor, Itaï, Azza et Maria. On comprend mieux les émotions et problèmes de cette dernière, car dans le tome 1, on est dans la tête d’Ali et on voit du coup moins les pensées des autres. Maria la québécoise souffre de diabète et elle se trouve trop grosse. Elle se dit qu’elle est une des filles les plus malchanceuses, avec en plus d’autres problèmes à côté… Mais le roman est plein d’optimisme ! Des solutions existent !
L’ auteure a bien su mener l’intrigue et elle écrit très bien pour les lecteurs de mon âge. Parfois, elle fait référence à des livres, des éléments de livres, des séries… et à Cécile Alix qui écrit aussi des livres pour Poulpe Fictions. C’était drôle !

L’illustratrice Diglee a fait de magnifiques dessins (je les adore aussi !). Il y en a beaucoup et ils permettent de mieux s’imaginer les personnages. Les héroïnes sont devenues comme nos copines.

L’histoire m’a captivée de A à Z. J’ai hâte que d’autres tomes sortent !

 

La fille qui avait bu la lune

Auteure : Kelly Barnhill
Editeur : Anne Carrière
2017 / 366 pages
20

Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver le bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle ait jamais compris pourquoi. Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins.
Mais cette année, le bébé est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Contre son gré, Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents – un monstre du marais grincheux aussi vieux que le monde et un dragon nain à qui personne n’ose révéler qu’il ne grandira jamais – d’élever cette étrange, attachante et très turbulente petite fille.
Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux. Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de l’enfant, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler…

Mon avis :
C’est encore un roman sur la sorcellerie, c’est vrai, mais l’histoire est très habilement imaginée et menée. C’est le premier roman que je lis de cette auteure et de cette maison d’édition aussi!

 

 

Elisabeth princesse à Versailles – 9. Une lettre mystérieuse

Auteure : Annie Jay
Illustratrice : Ariane Delrieu
Editeur : Albin Michel Jeunesse
2017 / 137 pages
6.90

Elisabeth et ses amis passent l’après-midi à faire du cerf-volant dans la campagne versaillaise. Soudain, catastrophe, le cerf-volant de la princesse se coince dans un arbre ! Le courageux Colin grimpe aussitôt pour le récupérer… et chute lourdement sur le sol. En allant chercher des secours dans la maison la plus proche, le reste du groupe rencontrera la jeune Annabelle Fisher. Elle leur racontera l’histoire de son père, joailler du roi disparu il y a plus de dix ans en laissant derrière lui une étrange lettre codée.
Malgré les remontrances de Mme de Marsan, Elisabeth compte bien enquêter et découvrir ce qui est arrivé au joailler…

Mon avis :
Ça y est, j’ai lu le dernier tome de cette collection que je suis depuis le début. C’est un mélange d’éléments historiques car Elisabeth est la petite soeur de Louis XVI, et d’intrigue complètement inventée. La collection est plutôt pour les moins de 10 ans mais je me suis attachée à l’héroïne et j’aime trop les superbes marque-pages!

 

Les mystères du pensionnat – 2. Disparition à minuit

Auteur : Esme Kerr
Editeur : Fleurus
2017 / 317 pages
15.90

C’est la rentrée au pensionnat de Knight’s Haddon et Edie et Anastasia se retrouvent avec joie. Les choses se gâtent avec l’arrivée d’une nouvelle élève, Janet. Edie la trouve étrange et fantasque, mais la jeune fille sympathise avec elle malgré la jalousie d’Anastasia. Quand cette dernière accuse Edie de trahison, Edie ne peut compter que sur Janet, qui est la seule à la croire innocente. Mais Edie a-t-elle raison de lui faire confiance ? Des secrets, de l’amitié, une orpheline attachante, une élève énigmatique…

Mon avis :
Cette suite est encore mieux que le 1er tome, L’OISEAU DE VERRE. Le nouveau mystère est plus épais et l’orpheline Edie doit mener son enquête.
J’ai aimé le fait que l’histoire porte sur les liens d’amitié entre trois filles avec les disputes habituelles…🤣

 

Poules renards vipères – 2. Zora

Auteur : Paul Ivoire
Illustrateur : Miss Paty
Editeur : Poulpe Fictions
2017 / 175 pages
9.95

La suite des aventures d’Albin, Zora et Célis, au royaume des renards ! Albin et Zora sont montés tout en haut du Mont Chicken : ils habitent bien sur une île ! Et avec la montée des eaux, le territoire des serpents va bientôt être inondé, mettant en péril l’équilibre des trois peuples ennemis. Il faut convaincre les 3 royaumes de s’unir, mais Griffsec et Hagard le Solitaire, un renard cruel, ont d’autres idées en tête…

Mon avis :
J’ai adoré ce roman !
J’avais déjà lu le premier tome et cela m’a donné envie de poursuivre la série. Petit à petit, je me suis attachée aux trois héros. J’aime particulièrement Zora parce que les renards font partie de mes animaux préférés ! J’apprécie aussi son caractère -elle est courageuse et n’hésite pas à se lancer quand il le faut pour aider ses amis- ainsi que son rôle dans l’histoire. Et il y a beaucoup de suspense et de nombreux retournements de situation!

Dans ce deuxième tome, les alliances changent beaucoup. Il y a un nouvel ennemi, Hagard le solitaire, le chef des Solitaires, de grands renards sans foi ni loi. Cela rajoute du piquant, et les héros doivent toujours déjouer les plans du coq Griffsec.

Je trouve enfin la couverture très belle et des dessins très expressifs nous accompagnent tout le long du livre.

 

 

Wizards – 2. Le sacrifice

Auteur : Diane Duane
Editeur: Lumen
2014 / 350 pages
15

Nita est en vacances d’été sur les rives de la magnifique île de Long Island. Une nuit, sortie nager, elle croise dans les eaux tièdes un dauphin qui parle le langage des sorciers. Les rochers de la côte soufflent à son meilleur ami, Kit, venu passer quelques jours avec elle, qu’un danger imminent approche du rivage… Et voilà nos deux jeunes sorciers repartis en mission ! Entre animaux marins dotés de pouvoirs de sorcellerie, incantations vieilles comme le monde et regards inquisiteurs des parents de Nita, nos deux amis doivent ruser pour plonger découvrir les secrets ancestraux enfouis au fond de l’océan… et dont il va leur falloir maîtriser les arcanes, sous peine de mort !

Mon avis :

Ce second tome est encore mieux que le premier! Toujours beaucoup de fantastique et d’aventure! On plonge complètement avec les héros dans l’histoire et on ne peut décrocher avant la fin!!!

Galinda, la forêt des ombres

Auteur : Laurent Femenias
Site officiel : http://laurent.femenias.free.fr/index.php
Editeur: Chloé des Lys (Belgique)
2012 / 293 pages
27.60
€ en librairie / 19.30 € directement chez l’éditeur

C’était la nuit, froide et humide. Dans l’été finissant, le souffle glacial du vent semblait engourdir toute vie. Le ciel, souvent d’un beau bleu profond en cette saison, était ce soir gris, bas et ténébreux. Le brouillard s’étendait à perte de vue et enveloppait le paysage de sa tristesse. Un silence pesant, angoissant, régnait sur la Forêt des Ombres.

De mémoire d’homme, Galinda, la vaste et ancienne forêt, a toujours suscité crainte et méfiance, si bien que personne depuis bien longtemps n’a osé s’y aventurer. C’est pourtant ce que va tenter le jeune Sam Harper, en dépit des avertis­sements de son entourage. Mais il ignore encore l’étendue réelle des mystères qu’abritent les arbres sombres et centenaires…

Mon avis :

J’ai adoré ce livre : la sombre et mystérieuse Galinda m’a attirée dès que j’ai lu le résumé ! Il y a beaucoup de suspense dans ce roman, on n’a plus envie de s’arrêter de lire !  Contrairement à d’autres livres, l’aventure commence presque tout de suite et ne s’arrête pas avant la fin. L’auteur écrit très bien et sait nous tenir en haleine. J’ai aussi aimé la façon dont Sam, le héros, réagit aux situations auxquelles il est confronté. En plus la couverture est très belle ! J’espère que l’auteur en écrira d’autres dans ce style même si ce n’est pas son métier.

Journal d’un enfant de lune

Auteur : Joris Chamblain
Illustrateur : Anne-Lise Nalin
Editeur: Ensemble
2017 / 56 pages
15.95

Morgane a seize ans. Elle vient d’emménager dans une nouvelle maison, avec ses parents et son petit frère. Tandis qu’elle déballe ses cartons, elle retrouve un journal intime caché derrière un radiateur. C’est celui de Maxime, un jeune homme de dix-sept ans, qui y raconte son étrange maladie qui l’empêche de vivre à la lumière du jour. C’est un enfant de la lune…

Mon avis :

J’ai vraiment aimé cette BD qui présente de façon originale la maladie des enfants de la lune. Je connaissais déjà cette terrible maladie mais j’ai mieux compris comment ces jeunes vivaient. Pourtant l’histoire n’est pas triste du tout! Elle est même plutôt romantique et souvent drôle!
Et j’aime toujours autant les dessins d’Anne-Lise Nalin et les textes de Joris Chamblain!
A découvrir absolument!

Le gang de minuit

Auteur : David Walliams
Illustrateur : Tony Ross
Editeur: Albin Michel Jeunesse
2017 / 512 pages
14.50

Quand sonnent les douze coups de minuit, la plupart des enfants sont déjà endormis. Pas ceux du Gang de Minuit… Pour eux, l’aventure ne fait que commencer ! Cinq enfants admis dans un inquiétant service pédiatrique forment ce gang extravagant. Tom, parmi eux, se heurte dès son arrivée à l’hôpital à un brancardier lugubre qui, à côté de l’abominable infirmière cheffe, a pourtant tout d’un agneau innocent…
Heureusement les amis du gang sont là pour s’épauler et faire à eux tous que l’aventure soit magique et les rêves deviennent réalité !

Mon avis :

C’est le seul roman de David Walliams que je n’avais pas encore lu.
L’aventure est toujours aussi bien menée avec beaucoup de rebondissements.
J’ai beaucoup ri! Et toujours les dessins pleins d’humour de Tony Ross.
Bon maintenant il va falloir attendre que l’auteur en écrive un autre…

Eragon – T.1

Auteur : Christopher Paolini
Editeur: Bayard Jeunesse
2010 / 698 pages
10.90

Depuis des décennies, le mal règne dans l’Empire d’Alagaésia. Or, un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au coeur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu’il s’agit d’un oeuf, et qu’un dragon porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va éclore… ? Dès lors, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’Alagaêsia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec son dragon bleu, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains.

Mon avis :

Premier roman commencé cette année, terminé ! Je passe de l’Histoire au Fantastique que j’aime tout autant!  J’ai adoré l’aventure racontée, l’univers décrit et le style de Christopher Paolini.