L’explorateur

Autrice : Katherine Rundell
Editeur : Gallimard jeunesse
2019 / 371 pages
16

Depuis son siège à bord d’un petit avion, Fred observe la mystérieuse forêt amazonienne s’étendre à perte de vue. Il rêve de devenir explorateur, de voir son nom figurer parmi ceux des grands aventuriers. Quand l’avion percute la cime des arbres, Fred se retrouve seul, au coeur de la jungle immense et sauvage, avec trois autres enfants, Connie, Max et Lila. Quelles sont leurs chances de survie si personne n’est à leur recherche ? Ils ont pourtant le sentiment d’une présence.
Quelqu’un était-il là avant eux ?

Mon avis :

Ce roman m’a bien plu! J’ai adoré le thème de l’histoire: quatre enfants qui se retrouvent seuls dans la jungle, et doivent survivre dans cet environnement hostile. Seul petit bémol : je trouve qu’ils parviennent trop facilement à leur but, les épreuves sont vite surmontées, et pas assez nombreuses à mon goût. Dès qu’ils entreprennent quelque chose, ils le réussissent, et souvent du premier coup. Aussi, ils ont une chance insolente, qui contraste avec les dangers du lieu.

Sinon, j’ai bien aimé le style d’écriture, et la façon dont ils s’en sortent à la fin. C’est peut-être la partie la plus étudiée de l’histoire, mais elle n’est pas difficile à comprendre, et cette simplicité cadre bien avec le livre, puisque les héros sont des enfants.

Au sujet des personnages, mon préféré était sans doute l’explorateur. Son passé est chargé de malheurs, et c’est captivant la façon qu’il a trouvée pour se reconstruire. De plus, son dévouement pour la nature est touchant, et c’est peut être ce que j’ai préféré dans ce livre: la place qu’a la nature! Et je suis désespérée par les incendies qui justement ravagent la forêt amazonienne en ce moment…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.