La guerre des mercredis

Auteur : Gary-D Schmidt
Editeur : L’école des loisirs
2018 / 447 pages
8.80

S’il y a un élève du collège que Mme Baker, la prof d’anglais, ne peut pas voir en peinture, c’est bien Holling Hoodhood. Chaque mercredi, alors que la classe de cinquième est dispensée de cours pour se rendre à la synagogue ou au catéchisme, Hulling Hoodhood, qui n’est ni juif ni catholique, est condamné à rester avec Mme Baker. Elle le lui fait payer. Cela fait plusieurs mercredis qu’il nettoie les tableaux, dépoussière les effaceurs, décrasse les fenêtres.
Et voilà que Mme Baker s’est mis en tête de lui faire lire du Shakespeare ! Pendant que Holling Hoodhood découvre La Tempête, l’histoire des Etats-Unis suit son cours. 

Mon avis :

J’ai bien aimé ce roman qui est très original.

On suit le jeune Holling du début à la fin, dans une situation qui évolue progressivement. Tout en suivant avec intérêt sa vie, ses soucis et ses bonheurs, on découvre aussi une fraction de l’histoire des États-Unis, dans les années 1960 avec la guerre du Vietnam. C’est très intéressant, et raconté avec dérision et humour.

L’écriture est agréable, on lit aisément ce roman, sans que ce soit trop facile non plus. Holling considère tout d’une manière bien à lui, et c’est assez amusant de voir comment il envisage les événements.

Il y a beaucoup de retournements de situation, dans un sens puis dans l’autre, et on est toujours surpris, tout en découvrant plus en profondeur les personnages. Petit à petit, on cadre moins sur Holling, même si c’est toujours ses aventures, mais le plan s’élargit sur quelques épisodes de la vie de son entourage.

C’est un roman vraiment original, passionnant et agréable, je vous le conseille vraiment, quitte à sortir de vos lectures habituelles (car moi non plus, ce n’est pas vraiment ce que je lis d’ordinaire)!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.