226 bébés

Autrice : Flore Vesco
Illustrateur : Stéphane Nicolet
Editeur : Didier jeunesse
2019 / 128 pages
12.00

A 76 ans, Chrysostome, dit Bert, fraîchement retraité, coule des jours heureux dans sa maisonnette. Jusqu’au jour où son jardin, situé au-dessus d’un trafic aérien de cigognes, se retrouve envahi par… 226 bébés ! Adieu calme et tranquillité. Or Bert ne compte pas se laisser enquiquiner par une tripotée de geignards. Ni une ni deux, il les installe dans une charrette et commence son périple. De village en bourgade, tous les moyens sont bons pour refourguer la marmaille : vente à la criée sur les marchés, adoptions par des princesses esseulées…
Moins 1 bébé, moins 10 bébés, moins 20 bébés… Ouf ! Moins 225 bébés ! Au bout du compte, le vieillard solitaire et bougon se laissera-t-il attendrir ?

Mon avis :

Voici un roman très original, digne de son autrice, Flore Vesco! J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire!

J’avoue qu’au départ le thème ne me parlait pas trop. Mais vu les retours positifs et parce que j’ai lu tous ses autres romans, je me suis laissé tenter. Et je n’ai pas été déçue.

Le héros, un homme qui vient de prendre sa retraite, voit atterrir dans sa nouvelle maison de plus en plus de …bébés, largués par des cigognes! Mais pas question pour lui de se laisser faire! Il compte bien se débarrasser de ces encombrants bambins! Va-t-il y parvenir? Vous n’avez plus qu’à lire le roman!

“226 bébés”est un roman court, facile à lire; mais on reconnaît bien la patte de son autrice! L’histoire est en elle-même assez enfantine mais tout est raconté avec un tel humour qu’on ne s’ennuie pas une minute.

L’écriture est toujours aussi agréable avec cette autrice! Les termes pour désigner les bébés sont nombreux et originaux, certains assez anciens à mon avis et j’ai beaucoup aimé ce petit plus! Elle dit qu’elle en a mis 126 différents, dont certains inventés! Il y a d’ailleurs à la fin du livre des pages de jeu sur le vocabulaire du livre et c’est vraiment bien fait! J’ai été vraiment heureuse de rencontrer Flore Vesco au SLPJ de Montreuil: elle m’a partagé son mot préféré (“s’escargoter”) et c’était aussi drôle que ses histoires !

C’est décidément une autrice que je continuerai à suivre!