Fablehaven – 1. Le sanctuaire secret

Auteur : Brandon Mull
Editeur : Pocket Jeunesse
2013 / 345 pages
6.95

Kendra et Seth ignorent tout de Fablehaven. Et pourtant leur grand-père est le gardien de ce lieu magique. Un jour ils découvrent l’incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplé d’êtres fabuleux, fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades… Mais ces derniers temps, l’avenir de Fablehaven est menacé par l’avènement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille… et rester en vie.

Mon avis :

J’ai énormément aimé ce roman même si je ne connaissais absolument pas cette série! Les créatures magiques qui peuplent les mythes et les légendes m’ont toujours fascinée, alors les retrouver toutes réunies dans un refuge fantastique réserve bien des surprises… Créatures confrontées, bien sûr, à de sérieux ennuis!   Vivement les tomes suivants!

 

Pirates des glaces

Auteure : Frida Nilsson
Editeur : Bayard Jeunesse
2018 / 480 pages
14.90

Le terrible Fatalitas a enlevé Miki, la petite soeur de Siri ! On raconte que le cruel pirate kidnappe les enfants pour les faire travailler dans des mines de diamants. La petite fille se lance aussitôt à sa recherche : elle embarque sur L’étoile Polaire, qui entame sa dernière traversée vers le Grand Nord avant la formation de la banquise. A bord, Siri se lie d’amitié avec Fredrik, le cuisinier du navire.
Mais l’équipage, persuadé que la fillette va leur porter malheur, l’abandonne lors de leur première escale. Bien que terrifiée, Siri est prête à tout pour retrouver sa soeur et se glisse clandestinement dans le canot de deux apprentis pirates…

Mon avis :

J’ai bien aimé ce roman! Au début j’ai eu peur qu’il soit pour les plus jeunes que moi mais en fait l’histoire est bien construite et il y a de nombreux retournements de situation. C’est un roman original car il se déroule au milieu des glaces et les aventures sont donc forcément différentes!

 

 

La trompette d’Alésia

Auteure : Catherine Cuenca
Editeur : Nathan
2015 / 256 pages
5.95

Luern est fou de joie. Le garçon va combattre dans l’armée que le chef gaulois Vercingétorix lève contre les troupes de Jules César ! Avec son maître, il part rejoindre Gergovie, où Vercingétorix et ses alliés veulent piéger l’armée romaine. Mais tandis que les guerriers se préparent à l’affrontement, Luern se retrouve seul sans ses compagnons, contraint de faire équipe avec un jeune Romain, Titus…

Mon avis :

J’ai très moyennement aimé ce roman. L’histoire de la Gaule m’intéresse assez peu il est vrai…

Mis à part le thème du livre, j’ai vraiment apprécié le style de Catherine Cuenca dont j’ai déjà lu plusieurs romans!

Les personnages sont plutôt réussis: les Gaulois Luern et Cala ainsi que le Romain Titus. J’ai aussi appris beaucoup sur Alésia.


Et encore un livre de lu sur la liste pour l’entrée en 6ème!

 

 

 

Les demoiselles de l’Empire – Marie à la lumière de Naples

Auteure : Gwenaële Barussaud
Editeur : Mame – Editions du Triomphe
2015 / 217 pages
14.90
 

Marie Desormeaux mène une vie paisible entre les murs de la Légion d’Honneur, lorsque ses parents la rappellent près d’eux, à la cour du Maréchal Joachim Murat, devenu Roi de Naples par son mariage avec la soeur de Napoléon. Marie y découvre les fastes de la cour, et en oublie son goût pour l’art et les dispositions qu’elle montrait pour la peinture pendant ses années de pension… Jusqu à l’arrivée du célèbre peintre Auguste Ingres, accompagné d’un ténébreux et romantique élève nommé Léopold de Gallet.
Lorsque le maréchal décide de rompre toute alliance avec la France de Napoléon, la famille de Marie est contrainte de rentrer en France. A Paris, Marie rejoint une vieille parente et, en visitant le Louvre, elle retrouve Léopold de Gallet. Elle renoue alors avec sa passion pour la peinture, et suit des cours en cachette. Mais en ce début du XIXè siècle, la peinture peut être un passe-temps, non une passion, encore moins une source de revenu pour une jeune fille.
Il faudra à Marie beaucoup de ténacité, quelques événements décisifs et l’aide précieuse de Léopold pour convaincre les siens et imposer son talent….

 

Mon avis :

Dans cette collection j’ai déjà lu HÉLOÏSE il y a un an, que je n’ai pas chroniqué, mais que j’avais aimé! Ce sont des amies qui me prêtent cette série.

Ce livre m’a beaucoup plu, notamment parce que l’époque du XIXème siècle est intéressante, avec les multiples changement de régime. Pour ceux qui comme moi aiment le dessin et la peinture, cela est plus passionnant car il y a énormément de descriptions de tableaux – ce qui peut être très ennuyant lorsque que l’on apprécie pas…

Ce livre nous entraîne tout de même à Naples, dont on découvre la beauté mais aussi les plaisirs de la cour ainsi que les intrigues qui vont avec… Puis on se retrouve à Paris. Dans ce roman, on entre dans le monde extraordinaire des concours de peinture, de leurs enjeux, des marchands de toiles et de couleurs. On y retrouve aussi les difficultés que les artistes doivent affronter pour vivre de leur art, confrontés à la cupidité des vendeurs. En tout cas, j’ai beaucoup aimé même si ce ne sera peut-être pas le cas de tout le monde!

 

 

Contes merveilleux

 

Auteurs : Collectif
Editeur : Magnard
2002 / 204 pages
4.60
 

Pénétrer dans la chambre secrète de Barbe bleue pour, l’instant d’après, suivre Sindbad le Marin dans son périple et se laisser envoûter par la féerie des Mille et Une Nuits, admirer la Belle aux Cheveux d’Or, puis chevaucher la Mule blanche… Les contes de ce recueil, dans leur variété, sont tous empreints de merveilleux. Si les histoires de La Belle au bois dormant ou du Chat botté sont familières, on pourra ici découvrir d’autres contes, littéraires ou populaires. La diversité des textes permettra d’appréhender de façon complète et attrayante le merveilleux et le genre spécifique du conte. Les élèves pourront ainsi mettre en lumière la structure des contes, s’attarder sur leur symbolisme, comprendre la fonction des différents personnages et aborder les notions de légende et de mythe. 

 

Mon avis :

Ce recueil de contes m’a fait me rendre compte de l’importance de transmettre les contes ou autres histoires. Je connaissais déjà certaines histoires mais j’ai eu beaucoup de surprises à la lecture d’autres récits que j’ai totalement découverts!

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ces contes. Le langage m’a plu même si je pense que pour beaucoup d’enfants de mon âge ce ne serait pas si plaisant -même si les mots compliqués sont expliqués en note: le niveau de langue est soutenu…

 

 

Mer de nuages

Une mer s’étend à mes pieds

Ce n’est pas une mer comme les autres

C’est une mer plus belle, plus poétique, une mer longtemps rêvée

Que vous pourriez faire vôtre

En journée elle est bleu ciel avec de l’écume

Pareille à des nuages

Et vous pouvez l’admirer à tout âge

La nuit elle est d’un bleu profond presque noir

Avec ses poissons dorés

Violet clair et rose bonbon elle est le soir

Votre mer adorée

Pour la voir orangée

Tôt le matin il faut se lever!

    Aglaé M. (11 ans / août 2018)

Léo – 2. Mon destin sera la liberté

Auteure : Gwenaële Barussaud
Editeur : Rageot
2018 / 256 pages
13.90
 

1870. La guerre éclate entre la France et la Prusse ! Léo quitte Guernesey pour rentrer à Paris. Au fil des défaites, le régime vacille, la famille impériale s’enfuit. La capitale subit un siège terrible durant lequel Léo, sa cousine Hortense et la jeune domestique Margot se soutiennent. Encouragée par Emilien mais rêvant d’Edward, Léo écrit pour La Marseillaise. La Commune se dessine. Et de nouveaux idéaux émergent…

Mon avis :

C’est la suite de MON SECRET EST UNE CHANCE (voir photo). Je l’ai autant aimé que le premier! Cette fois-ci la guerre contre la Prusse éclate et Paris est assiégé. On voit bien les conséquences d’un siège avec les manques (les Parisiens mangent des chevaux et des chats…). On assiste à leur désespoir.
Mais les convictions républicaines de Léo sont bouleversées quand elle est confrontée à sa cousine Hortense qui, elle, est proche de l’impératrice Eugénie. Où ira sa loyauté?
L’écriture est un des thèmes de ce roman car l’héroïne écrit des articles sur l’exil. On voit même passer le grand Victor Hugo.

 

 

Autrefois l’Olympe – Mythes en haïku

Auteure : Agnès Domergue
Illustratrice: Cécile Hudrisier
Editeur : Thierry Magnier
2015 / 48 pages
11

20 héros de la mythologie grecque à deviner derrière ces haïkus délicatement illustrés par Cécile Hudrisier. 

Mon avis :

Merci à @jorischamblain de m’avoir conseillé ce recueil de haïkus! Je l’ai adoré! Il faut deviner 20 figures mythologiques grâce à 3 vers (Agnès Domergue) et une illustration (Cécile Hudrisier) à chaque double page. Je les ai presque toutes trouvées! Il me reste 3 personnages à reconnaître. Pour ceux qui sont pressés, il y a les solutions à la fin!

 

 

Les poisons de Rome

Auteure : Béatrice Nicodème
Editeur : Le livre de poche
2011 / 216 pages
5.90

Lucius est inquiet pour son maître. Depuis quelque temps ses patients meurent dans d’étranges circonstances et les murs de Rome se couvrent de messages insultants sur son compte. Pourtant Clarisimus Galenus est l’un des meilleurs médecins de la ville. Aurait-il des ennemis ? Ou est-ce une pure coïncidence ? Ensemble, ils vont mener l’enquête pour faire taire les rumeurs.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce roman historique. Il porte sur une période que j’aime: l’Antiquité, chez les Romains ici.
J’ai apprécié de découvrir la médecine à cette époque, les méthodes de soin, la jalousie des charlatans.
L’intrigue est vraiment bien imaginée: qui en veut à ce point à Lucius, le médecin au centre de cette histoire?
C’est un des livres que je dois lire pour l’entrée en 6ème…