L’homme qui plantait des arbres

Auteur : Jean Giono
Illustrateur : Olivier Desvaux
Editeur : Gallimard Jeunesse
Collection : Folio Cadet
1983 ~ 2017 / 64 pages
6.90

En Provence, dans une région aride et sauvage, un berger solitaire plante des milliers d’arbres. Au fil des ans, les collines autrefois nues reverdissent et les villages désertés reprennent vie. Voici l’histoire d’Elzéard Bouffier, le silencieux, l’obstiné, celui qui réconcilie l’homme et la nature.

Mon avis :

J’ai bien aimé ce livre. L’histoire se déroule dans le Sud de la France, au milieu d’une lande aride et désolée. Dans ce paysage hostile, un homme, seul, entreprend de faire pousser des arbres. Il en plante chaque jour et parfois, lorsqu’il constate que l’espèce ne pousse pas, ou que les arbrisseaux meurent, il change de type d’arbre. J’ai trouvé son obstination très émouvante, et je trouve que chacun devrait se soucier autant de la nature.

Certaines images sont très belles, mais le style de l’illustrateur ne m’a pas vraiment plu. Par exemple, j’ai beaucoup aimé celles des pages 23 (le berger debout devant la pousse d’un jeune chêne) et 56 (le berger au pied du même chêne adulte) mais d’autres, comme celle de la page 51 (celui qui raconte boit à une fontaine), m’ont moins marquée.

C’est un livre que je devais lire pour le défi-lecture de 6ème.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.