Yiddish Tango

Autrice : Mylène Mouton
Editeur : Gulf Stream / Echos
2019 / 284 pages
16

Étienne, 14 ans, violoneux, comme dirait sa nouvelle amie Elisa, se prépare à une grande audition. A l’approche de Noël, pour faire plaisir à sa Marné, il joue un magnifique tango devant le public conquis de la maison de retraite. L’un des résidents, qu’Étienne a surnommé Furax en raison de son caractère exécrable et agressif, semble plus touché encore que les autres par la prestation du jeune musicien.
Si bouleversé qu’il révèle à Étienne l’existence du plus beau des violons, un Prince ! Mais ce violon est maudit, maléfique et dangereux. Nul ne doit le toucher, sous peine d’être pris à son tour dans la malédiction. Délire d’un homme sénile ? Mettant de côté les avertissements du vieillard, l’adolescent, poussé par sa curiosité, dérobe l’instrument. Commence alors pour lui une longue et passionnante quête, qui lui fera remonter le temps et le plongera dans les heures les plus sombres de l’histoire.

Mon avis :

Croyez-moi, ce roman est vraiment un livre magnifique.  Il nous fait passer par toute une gamme d’émotions très fortes, et avec lui, on passe des moments incroyables, emplis de la magie de la musique et de l’amitié.

Un violon, un tango, et un garçon: c’est comme ça que tout commence, c’est comme ça que tout finit.

Souvent, on a envie de pleurer, pour libérer nos émotions, mais l’espoir contenu dans ce livre est tel qu’on ne peut que vibrer, de concert avec le violon, le Prince qui a perdu son âme.

Ce livre met aussi en avant le passé: tout repose dessus, entre légendes et réalité, peut-être… On voit l’horreur de la seconde guerre mondiale, mais d’une façon complexe: à travers les émotions de plusieurs personnages, de manières différentes.

Étienne, entre le passé et le présent, découvre l’histoire du violon, son pouvoir, et petit à petit, on va se poser des questions, comme une morale: la valeur de la vie, et son importance.

Furax, lui, a une histoire très particulière, et c’est très émouvant de le suivre. Et Alex! Alex et Ada, les danseurs de tango, le joueur de violon et sa femme. Ils ont eux aussi une histoire incroyable. Tout les oppose, eux quatre, et pourtant, tout les rassemble, c’est assez incroyable!!!

En tout cas, c’est un véritable coup de cœur, qui gagne vraiment à être connu, et je vous le conseille vivement!!!

 

 

L’espionne du Roi-Soleil

Autrice : Annie Pietri
Editeur : Bayard Jeunesse
2002 / 408 pages
14.90

A la mort de son mari, la marquise de Maisondieu se retrouve seule avec ses trois enfants : Alix, Clémence et Louis-Etienne. Les affaires de la famille sont confiées au baron de Grenois, le frère du marquis. Ce personnage infâme se révèle être prêt à tout pour s’approprier la fortune de sa belle-sœur. Les prières de Clémence sont impuissantes face à son ignominie. Alors Alix décide de se battre, et elle se rend à la cour. Parviendra-t-elle à convaincre le roi de leur venir en aide ? 

Mon avis :

C’est avec grand plaisir que j’ai lu ce premier tome, qui est très réussi!

On suit le destin d’une famille guère épargnée par le destin malgré sa noblesse. Tout commence avec la mort du père, et son testament, qui implique le baron de Grenois, oncle de l’héroïne. Il va tout faire pour s’approprier la fortune destinée à Louis-Etienne à ses quinze ans. Pour cela, il est prêt à tout: chantage, complots, activités illégales… et bien pire!

La relation entre les jumelles de la famille, Clémence et Alix, est très étroite, et donne l’impression de pouvoir vaincre  les difficultés, envers et contre tout. Néanmoins, on suit surtout Alix, qui est très courageuse, et garçon manqué.

L’histoire comporte beaucoup de suspense, et une intrigue bien cousue, bien qu’assez simple au fond. Tout au long du roman, l’autrice nous donne certaines informations en même temps qu’à Alix, ou parfois un peu en décalé, et j’ai bien aimé ça. Le fait qu’il n’y ait pas QUE l’intrigue est très agréable, et c’est un atout non négligeable: c’est plus divertissant.

J’ai bien envie de lire le second tome, et si vous n’avez pas lu cette collection, je vous la conseille fortement!!!

Le train vers l’impossible – 1. Une livraison maudite

Auteur : P-G Bell
Editeur : Hachette romans
2018 / 320 pages
15.90

Suzy a toujours eu les pieds sur terre. Mais, lorsque deux trolls et une ourse garent leur train dans son salon, elle est bien obligée de se poser des questions ! Tous travaillent pour le service postal de l’impossible. Leur mission ? Livrer des colis aux cinq coins de la réalité. Curieuse, Suzy décide d’intégrer leur équipe de postiers. Traverser le vide en train, rouler dans le néant ? Tout est possible dans les lieux impossibles ! Mais son voyage ne sera pas de tout repos.
Voilà que, déjà, une grenouille maudite la supplie de l’aider : la sorcière lady Crépuscula lui a lancé une malédiction, et les lieux impossibles sont en grand danger… 

Mon avis :

J’ai bien aimé ce livre, mais sans plus. Je le trouve peut être un peu plus “gamin” que le laissait présager le résumé. Je m’attendais, certes, à quelque chose très jeunesse, mais pas autant, donc je le conseille à partir de 8 ans pour les très bons lecteurs, et peut être entre 9 et 11-12 ans pour des lecteurs plus occasionnels. 

Toutefois, le principe du train m’a beaucoup plu: il peut aller dans tous les lieux impossibles, et j’ai trouvé l’idée très intéressante, d’autant plus qu’il est découvert par une petite humaine.

Il y a beaucoup d’aventures et de rebondissements, ce que j’ai bien aimé: on n’a pas vraiment le temps de se poser trop de questions, on ne peut donc deviner la trame de l’histoire.

L’avantage de ces mondes impossibles, c’est justement qu’il y a plein de possibilités, et on ne sait jamais à quoi s’attendre!!!

L’explorateur

Autrice : Katherine Rundell
Editeur : Gallimard jeunesse
2019 / 371 pages
16

Depuis son siège à bord d’un petit avion, Fred observe la mystérieuse forêt amazonienne s’étendre à perte de vue. Il rêve de devenir explorateur, de voir son nom figurer parmi ceux des grands aventuriers. Quand l’avion percute la cime des arbres, Fred se retrouve seul, au coeur de la jungle immense et sauvage, avec trois autres enfants, Connie, Max et Lila. Quelles sont leurs chances de survie si personne n’est à leur recherche ? Ils ont pourtant le sentiment d’une présence.
Quelqu’un était-il là avant eux ?

Mon avis :

Ce roman m’a bien plu! J’ai adoré le thème de l’histoire: quatre enfants qui se retrouvent seuls dans la jungle, et doivent survivre dans cet environnement hostile. Seul petit bémol : je trouve qu’ils parviennent trop facilement à leur but, les épreuves sont vite surmontées, et pas assez nombreuses à mon goût. Dès qu’ils entreprennent quelque chose, ils le réussissent, et souvent du premier coup. Aussi, ils ont une chance insolente, qui contraste avec les dangers du lieu.

Sinon, j’ai bien aimé le style d’écriture, et la façon dont ils s’en sortent à la fin. C’est peut-être la partie la plus étudiée de l’histoire, mais elle n’est pas difficile à comprendre, et cette simplicité cadre bien avec le livre, puisque les héros sont des enfants.

Au sujet des personnages, mon préféré était sans doute l’explorateur. Son passé est chargé de malheurs, et c’est captivant la façon qu’il a trouvée pour se reconstruire. De plus, son dévouement pour la nature est touchant, et c’est peut être ce que j’ai préféré dans ce livre: la place qu’a la nature! Et je suis désespérée par les incendies qui justement ravagent la forêt amazonienne en ce moment…

 

Interfeel

Auteur : Antonin Atger
Editeur : Pocket jeunesse
2018 / 490 pages
18.50

Et si le monde entier avait accès à vos émotions ? Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l’immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser Nathan. Fasciné par Élizabeth, une ” sans-Réseau ” qui vit en marge de la société, il voit toutes ses certitudes vaciller.
Ce que les deux adolescents découvriront pourrait bien changer le monde à jamais… 

Mon avis :

J’ai adoré ce roman de science-fiction. Tout le long du livre, on est captivé par l’histoire, qui nous happe dès le début dans un monde rempli d’émotions (et ce n’est pas au figuré).

Grâce à Interfeel, tout le monde peut voir les émotions des autres, et cela simplifie grandement la vie, selon certains. Mais d’autres ne sont pas d’accord, et on va être embarqués dans une aventure qui traite de ce conflit non résolu.

J’ai beaucoup aimé les personnages, et je me suis attachée à certains. Ils sont tous très différents, avec un passé plus ou moins difficile, et cette diversité apporte une grande richesse à ce livre. On les  voit plus ou moins à certains moments du livre, et on comprend plus ou moins leur évolution au fil de l’histoire.

L’histoire est géniale, pleine de surprise, avec une intrigue très bien faite, mais le plus étonnant est la fin. Non seulement, on ne s’y attend pas, mais cela nous laisse dans un tel désarroi qu’on a du mal à admettre la situation. En fait, c’est comme s’il y avait deux fins: celle conforme à ce type de livre, et celle plus étonnante, qu’on a du mal à accepter, tellement elle est inattendue!!!

En tout cas, je vous conseille fortement ce roman, il est vraiment génial!!!

 

Caraval (tome 1)

Autrice : Stéphanie Garber
Editeur : Le Livre de Poche Jeunesse
2018 / 480 pages
7.90

Scarlett et sa petite sœur Donatella n’ont jamais quitté l’île où leur père, un homme cruel et tyrannique, les retient captives. A 17 ans, alors qu’elle est sur le point d’être mariée à un inconnu, Scarlett reçoit une lettre de Légende, le maître du jeu Caraval. Cette année, Caraval aura lieu sur l’île des Songes, et Scarlett est invitée ! Depuis toute petite, elle rêve d’assister à ce jeu légendaire et fabuleux…
Aidées par Julian, un mystérieux marin, les deux sœurs s’enfuient. Mais à leur arrivée sur l’île des Songes, Donatella est kidnappée par Légende. Scarlett entre alors dans Caraval avec Julian. Si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour toujours… 

Mon avis :

Ce roman est vraiment passionnant, il m’a tout de suite accrochée, bien que le début soit un peu embrouillé.

Scarlett et sa sœur, Donatella, ont un père tyrannique envers elles, ce qui nous fait tout de suite entrer dans le cadre de l’histoire, pleine d’épreuves et d’incertitudes. Et leur plus grand rêve, celui d’aller à Caraval, nous met plein d’idées dans la tête sur ce qu’est ce grand jeu mystérieux.

Il n’y a pas vraiment de suspense, car il faut que le jeu suive son cours, mais cela n’enlève rien au plaisir que l’on prend à lire ce livre, car on se pose beaucoup de questions.

L’autrice nous réserve plein de surprises tout au long de l’intrigue, et on se demande continuellement comment ça va finir!!!

La fin est géniale, et nous étonne encore plus que tout le reste du livre. C’est pour ça que j’ai hâte de lire la suite!!!

Enfer et paradis

 

👼Comme un enfant
Assis sur un nuage
Angelot savant
Destin des enfants sages

👹 Ou comme un démon
P’tit gardien du mal
Pour une punition
Supplice de Tantale

👼👹 Enfer et paradis
Accordance des voyances
La mort ou la vie
Comme une brutale échéance

Aglaé M. / 12 ans (août 2019)

Les orphelins de métal

Auteur : Padraig Kenny
Editeur : Lumen
2019 / 348 pages
15.00 € 

“Je sais à présent que j’ai un cœur, parce qu’il est brisé…”. Christopher a beau être orphelin, il fait l’envie de tous ses amis… des amis bien particuliers, puisque ce sont des robots ! C’est que, contrairement à eux, il est ce qu’on appelle un Authentique : un être humain doté d’une âme, une vraie. Apprenti auprès d’un inventeur malhonnête, Absalom, le garçon observe avec consternation les manigances de son mentor, et passe ses soirées à enchanter ses camarades de métal avec les rares souvenirs qui lui restent d’avant – avant l’incendie qui lui a enlevé ses parents.
Malheureusement, l’escroc se double d’un menteur… Absalom dissimule depuis des années un étonnant secret ! Quand la vérité éclate par une froide journée enneigée, le destin de Christopher est bouleversé à jamais. Enlevé par de parfaits inconnus, il part – enfin – à la découverte de lui-même. Mais c’est sans compter sur ses compagnons, qui ne l’entendent pas de cette oreille. Parmi eux, Lapoigne, un géant mécanique muet, Manda, petite fille perdue dans un monde qu’elle ne comprend pas, ou encore Rob, qu’ Absalom n’a jamais vraiment terminé.
Bien décidée à rattraper Christopher, la joyeuse bande se lance à sa poursuite sur les routes à bord d’une camionnette dérobée à leur créateur…

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre, il frôle presque le coup de cœur, bien que ce n’en soit pas un. 

J’ai beaucoup aimé le concept du livre: un monde rempli de robots, avec certaines règles pour qu’ils ne ressemblent aucunement aux humains.

L’aventure est assez longue, et même si tout est assez bien conçu, je trouve que ça traîne un peu: il y a de l’action, mais soit elle ne va pas assez vite, soit elle va trop vite, et on comprend moins.

Je me suis en revanche attachée aux personnages: malgré leur statut de robots, je les ai trouvés très développés, ils ont chacun leur place dans l’histoire, plus ou moins importante, et chacun leur caractère, plus ou moins affirmé.

Je vous conseille fortement ce livre, malgré quelques petits points moins réussis.

La maison des secrets – 2. La bataille fantastique

Auteurs : Chris Colombus & Ned Vizzini
Editeur : PKJ
2019 / 464
p.
18.90 €

En bannissant la Sorcière du Vent, Eleanor pensait avoir sauvé sa famille pour de bon. Erreur… Alors que Cordelia est frappée d’un mal mystérieux, leurs ennemis réapparaissent et plongent de nouveau les enfants Walker dans les livres de Denver Kristoff. Pris au piège avec des soldats romains, des nazis et des monstres de givre, Cordelia, Brendan et Eleanor sortiront-ils indemnes de cette nouvelle aventure?

Mon avis:

J’ai bien aimé lire ce livre qui est une suite. Comme dans le tome précédent, c’est plein d’aventures. Encore une fois, j’ai beaucoup aimé le mélange de mondes qu’on retrouve dans cette série, et les personnages très divers qu’on y rencontre.

Néanmoins, j’ai trouvé assez lassant que ce soit le même schéma que le premier tome, ce qui fait que l’histoire se répète un peu: les aventures sont totalement différentes, mais ce qui provoque les aventures, et le “rythme” des aventures est identique. En revanche,  la fin est assez bien!

J’ai tout de même bien envie de lire le troisième tome!!!

 

Percy Jackson et les dieux grecs

Auteur : Rick Riordan
Editeur : Albin Michel (Wiz)
2015 / 310 pages
12 €

La mythologie ? Quelle barbe jupitérienne… Sauf si le jeune demi-dieu Percy Jackson nous la raconte ! Car notre héros est bien placé pour en parler : son père, c’est Poséidon, le dieu de la mer, un type pas vraiment commode. Trahisons, complots, vengeances… Des Titans à Hercule en passant par Prométhée, on ne s’ennuie jamais avec les Olympiens ! 

Mon avis :

J’ai vraiment adoré lire ce livre magnifiquement illustré par John Rocco. Encore un livre de Rick Riordan! (je suis à fond dedans, depuis cette année!)

Bien que je connaisse les grandes lignes de ces récits mythologiques, souvent, il me manquait énormément de détails, ou alors je ne maîtrisais bien qu’une partie de l’histoire, voire j’ignorais à peu près toute une face de l’aventure du dieu ou de la déesse…

En parallèle de ça, c’est raconté avec énormément d’humour, l’auteur rajoutant des blagues, imaginant les paroles des personnages, modernisées, tournant en ridicule certains dieux, tout cela rendant la lecture beaucoup plus amusante et aérée.

En bref, c’est un vrai puits de culture mythologique, qui apprend plein de choses, avec humour.