L’éléphant

Autrice : Jenni Desmond
Editeur : Les éditions des éléphants
2019 / 48 pages
14€

 

Mon avis :

En dehors du fantastique, je m’intéresse vraiment aux animaux. Je suis d’ailleurs abonnée à la revue “National Geographic Kids”.

Je lis peu d’albums en général mais je me suis laissée tenter par ce documentaire et j’ai beaucoup apprécié cet album illustré! Il est très bien fait et recèle de nombreuses informations croustillantes sur le sujet des éléphants. Tous ces renseignements sont très complets, du moins pour l’âge recommandé par le livre (= le primaire), mais il peut apprendre énormément à tout autre public.

Dedans, on est assuré de trouver des informations diverses, sur toute la vie de l’éléphant, de sa naissance à sa mort, la harde, sa trompe, les différentes espèces…

Mais ce riche album prévient aussi de la disparition en cours des éléphants, et encourage à les préserver, en nous sensibilisant à leur rôle indispensable dans leur milieu de vie.

Le documentaire convient particulièrement aux enfants avec son petit héros qui traverse le livre (voir la couverture). La fin aussi est adaptée à eux, très mignonne! En bref, ce beau documentaire dessiné est intéressant sur de nombreux points, pour les petits comme les grands!

 

 

 

La Passe-Miroir

Autrice : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard Jeunesse
2013 – 2015 – 2017

Présentation du tome 1 (début de la saga): Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. 

Mon avis :

Entre deux nouvelles lectures, j’ai plaisir à relire les livres que j’aime. Cette fois-ci c’était ma 4ème 😱 relecture des 3 tomes de cette magnifique saga! Maintenant c’est ma série préférée à égalité avec LES GARDIENS DES CITÉS PERDUES de Shannon Messenger.
J’aime beaucoup les personnages: Ophélie et Thorn 😍😍😍. L’écriture comporte de belles descriptions mais aussi un véritable suspense. J’attends le tome 4 avec BEAUCOUP d’impatience!!!

Le monde des ferals – 2 L’essaim mortel

Auteur : Jacob Grey
Editeur : PKJ
2017 / 270 pages
15.90

Le terrible Tisseur a été vaincu, mais un nouvel ennemi, plus puissant encore, menace la ville. La Matriarche des Mouches est à la recherche de Crow, et elle a des yeux partout… Le dernier survivant d’une longue lignée de ferals constitue une pièce maîtresse de Blackstone. Avec ses amis et ses fidèles corbeaux, Crow pourra-t-il protéger la ville et venir à bout des forces du mal ? 

Mon avis :

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu la suite de cette série! J’avais déjà beaucoup aimé le premier tome, mais ce deuxième tome m’a encore plus plu!!!

L’intrigue est présente tout au long du livre et il y a énormément de retournements de situation.

On s’attache encore plus aux personnages, et on renforce nos liens avec ceux qui continuent l’aventure, et on crée d’autres liens avec les nouveaux personnages.

Le style de l’auteur est aussi plus travaillé dans ce tome.

Une fois de plus la couverture est très attrayante!

Vivement que je lise le troisième!

Dragon Park – 2. La boîte de Pandore

Auteur : Thomas Verdois
Editeur : Bayard Jeunesse
2019 / 461 pages
13.90 € 

Six mois ont passé depuis l’attaque de Dragon Park. Alors qu’Oscar Peticare et les apprentis-dragonnautes s’apprêtent à se choisir une monture, Nino est toujours prisonnier de l’esprit du Volcaon Noir. Celui-ci est traqué par les hommes d’Edmond Bonaparte, qui finissent par retrouver sa trace. Ils le pourchassent jusqu’au royaume du Bhoutan, où les télévisions du monde entier filment le dangereux dragon.
Edmond Bonaparte affirme aux journalistes que les dragons sont une menace pour l’humanité et qu’il est le seul capable de les contrôler. Bientôt, Dragon Park lui est confié et Hercule Barnum est renvoyé. Tandis que Nino se réveille enfin, les dragonnautes de l’Académie Saint-Hydre cherchent une solution. Finalement, sous l’impulsion de Louison, la décision est prise : Dragon Park et ses dragons doivent être évacués.
Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et ils sont forcés de fuir précipitamment, réussissant de justesse à sauver le “Premier souffle” (l’enzyme spécial permettant de créer les dragons) pour se réfugier dans l’Arche, le ranch de Noé Barnum, le frère aîné d’Hercule Barnum situé en marge du Grand Canyon en Arizona…

Mon avis

J’ai adoré retrouver Dragon Park et ses habitants. Tout particulièrement Louison et son frère Nino, ainsi que -bien sûr- les dragons!!!

Comme dans le premier tome, beaucoup d’aventure, des retournements de situation, du vrai suspense!

Tout au long de ce tome les révélations sur le passé ont de quoi intriguer, mais malheureusement le lecteur n’a pas encore toutes les clés pour deviner comment cela s’est réellement passé… Pour cela il faudra attendre le 3ème tome…

Les principes génétiques à l’origine des dragons m’ont vraiment plu. Si seulement c’était possible d’en créer en vrai!!!

En bref, un parc plein de fantaisie et de mystère. J’aimerais bien y aller! Je vais demander l’adresse à l’auteur!!!

Pierre Bottero

Auteur : Pierre Bottero
Editeur : Rageot
Des centaines de pages!

Entre deux nouveautés, j’ai relu pour la 3ème fois les trois trilogies de Pierre Bottero, soit neuf livres, et des centaines et des centaines de pages de pur plaisir!

J’adore cette saga! L’écriture est vraiment poétique mais il y a en même temps beaucoup d’aventure.

J’aime l’univers fantastique décrit et particulièrement les “dessinateurs”.

Mon personnage préféré reste Ellana mais j’en apprécie beaucoup d’autres…

 

 

Einstein vu par un ado et par ses potes!

Auteure : Natacha Quentin
Editeur : Poulpe Fictions
2019 / 207 pages
11.95

La vie d’Albert Einstein, racontée par un ado d’aujourd’hui ! Pour Lucas, il n’y a pas photo : le plus grand scientifique DE TOUS LES TEMPS, c’est Albert Einstein, et il est bien décidé à vous en convaincre aussi ! Vous pensez qu’Einstein, c’était un vieil érudit bizarre avec un cerveau énorme et des cheveux en pétard ? Heureusement que Lucas est là pour rétablir la vérité : Einstein, c’était un immense scientifique, mais aussi un humaniste, un grand curieux et même un vrai cancre quand il était enfant.
Pour en arriver à imaginer des concepts comme la relativité générale, Albert a travaillé dur et a eu une vie passionnante ! Entre anecdotes amusantes et visites dans le passé, Lucas et ses copains vous racontent sa vie comme si vous y étiez. Le bonus ? Par un moyen complètement magique (des illustrations BD et des images d’archives sur toutes les pages), Einstein lui-même fait irruption dans le récit pour commenter sa vie…


Mon avis :

J’ai beaucoup aimé lire ce livre. J’avais déjà lu les autres tomes de la série 100% Bio (sur Léonard de Vinci et Molière), et je les avais adorés. Jusqu’à présent, ils étaient tous de Cécile Alix! Avec celui-ci, j’ai expérimenté une nouvelle autrice, Natacha Quentin, que je ne connaissais pas auparavant.


J’avoue que ce livre-là m’a un peu moins plu. Je pense que c’est parce qu’il s’agit du premier qui n’est pas sur un artiste, et comme j’aime moins les sciences (et c’est pas peu dire 😂), je me suis sentie finalement moins concernée… En effet, c’est déjà un miracle que j’en sois venue à bout de ma lecture avec plaisir… Alors un grand bravo (et merci), à cette autrice qui a réussi à me faire lire un livre qui traite de sciences: elle a réussi un exploit! Surtout que je suis en 6ème et que j’ai donc peu de notions de physique…


Mais ne croyez pas que ce soit un livre ennuyant à mourir, au contraire, il est très drôle, tout en étant sérieux, sans dévier du thème principal. Surtout que le narrateur, Lucas, essaye tant que possible, avec ce génie des sciences, de nous ménager. Il ne nous raconte pas que des théories à ne rien y comprendre: il fait régulièrement des pauses avec la vie privée de notre Albert, pour reposer notre esprit, qui est déjà assez en ébullition tout au long du livre. Et les nombreuses illustrations de Marie de Monti, toutes humoristiques, sont hilarantes, à l’image de l’écriture de Natacha Quentin!!!


En conclusion, même si je n’ai quasiment rien compris de toutes ces théories alambiquées, c’est un livre très agréable à lire, qui nous fait découvrir un génie que l’on connait de nom, et de réputation, mais peu de vie privée, et d’opinions…


Les plus grands ou les plus scientifiques que moi y trouveront vraiment leur compte!!!

 

Thennan – 2. Les graines de la folie

Auteur : Drake Manakete
Editeur : Alexandra de Saint-Prix
2018 / 295 pages
18.90

Bienvenue sur Myste le second berceau de l’Atlantide. Là où la folie s’est installée comme nulle part ailleurs. D’apparence calme et paisible, ce lieu garde de sombres secrets, datant de l’âge d’or des dragons.

Natasha, poursuivant sa formation d’aventurière aguerrie, verra son quotidien chamboulé par son Thennan qui, tourmenté par des cauchemars, devient de plus en plus méconnaissable.

Cette fois, ce ne sera pas une bataille mettant en jeu la force ou l’astuce. Tous deux devront faire face à un ennemi inconnu et invisible qui, d’un simple sourire, serait capable de plonger le monde dans le chaos.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé découvrir “Les graines de la folie” qui sont la suite du “Collier d’orichalque”.

Les histoires de “double-conscience” (dans les rêves des personnages concernés) sont complexes mais permettent de mettre des images sur une chose assez abstraite, à savoir  la folie. D’ailleurs la couverture représente une interprétation des graines de la folie… 

Myste, le second berceau de l’Atlantide, est un monde très mystérieux et rempli de choses étonnantes, que l’on se fait un  plaisir de découvrir.

J’ai aussi aimé les liens “Thennan” qui unissent un humain et un (demi-)animal par le biais des émotions. De même les espèces fantastiques (comme les Taolans, sortes de loups-garous) nous intriguent et nous passionnent tout au long du livre.

Un petit bémol: j’aurais bien aimé un petit rappel du tome 1 au début du roman car je l’ai lu il y a un moment et j’ai eu du mal à me remémorer les personnages et leurs aventures passées. Mais c’est quand même revenu au fur et à mesure de ma lecture. De même, il y avait à certains moments un peu trop de mots familiers à mon goût.

Ma lecture a donc été un peu laborieuse au départ, mais ce roman vaut vraiment le coup après!!!

 

Artemis Fowl – 2. Mission polaire

Auteur : Eoin Colfer
Editeur : Folio Junior
2007 / 374 pages
8.70

Le génie hors la loi est de retour ! Ordre de mission pour Holly Short, capitaine des Forces Armées de Régulation du Peuple des fées. Description du suspect à appréhender pour interrogatoire au centre de police du monde souterrain. Nom : Fowl Prénom : Artemis Âge : 13 ans Signes particuliers : une intelligence redoutable et redoutée Profession : spécialiste en entreprises délictueuses et collégien (à ses heures perdues) Recherché pour : trafic d’armes avec le gang des gobelins Artemis n’a plus qu’une idée en tête : retrouver son père.
Persuadé que celui-ci est vivant, quelque part en Russie, il va déployer des moyens techniques et financiers colossaux pour le rechercher. Il devra se battre contre la “Mafiya” russe, contre les gobelins, se retrouver au beau milieu des glaces arctiques et s’allier au Peuple des fées. En échange d’un petit service

Mon avis :

J’avais hâte de lire la suite d’Artemis Fowl que j’ai trouvée au CDI de mon collège.

J’ai aimé l’évolution du héros qui change en bien. Sa persévérance à retrouver son père est vraiment touchante!

Le complot qui menace l’équilibre du royaume des fées m’a vraiment plu et l’alliance d’Artemis avec les fées est intéressante. C’est de nouveau un tome avec de nombreuses péripéties et surprises.

J’espère trouver le numéro 3 au CDI!

Légendes du monde émergé

Auteure : Licia Troisi
Editeur : PKJ
2017 / 1042 pages
23.00

Une jeune fille se réveille dans un pays inconnu, sans même se souvenir de son nom. C’est Amhal, jeune apprenti chevalier du Dragon, qui l’accompagnera dans son long voyage à la recherche de son passé et qui lui donnera un nom : Adhara. Il lui faudra découvrir au plus vite sa véritable identité pour échapper au chaos, car son destin sera lié à jamais aux forces occultes qui tenteront d’entraîner à nouveau le Monde Emergé dans l’obscurité.
Et dans cette guerre, la mort ne viendra pas des épées, mais de la terrible peste noire…

Mon avis :

Quel plaisir de lire cette troisième trilogie -de plus de 1000 pages!- de Licia Troisi, toujours dans le Monde Emergé! Monde qui est soumis à un cycle très particulier, rythme immuable de paix et de guerre. Rythme que je trouve très intéressant, et que je retrouve un peu dans notre monde, ce qui participe à la qualité de cette série. Une série fantastique qui est un peu le miroir de notre propre monde.

C’est la peur  qui va pousser certains de ses habitants à influencer le cours des choses, à créer la Sheirein, la “consacrée”, comme ils l’appellent, qui doit sauver le monde, selon les légendes . Mais cette fois-ci, c’est un peu différent, la Sheirein ayant des sentiments très partagés (et je la comprends), alliés à une volonté très forte d’échapper à son destin, qu’elle juge tracé à l’avance, et donc sans surprise et intérêt. 

Comme dans les autres trilogies, on s’attache énormément aux personnages, ceux-ci ne faisant pas exception à la règle. A l’héroïne, bien sûr, mais pas qu’à elle, aussi à Amina, à Amhal et à beaucoup d’autres.

Dans ces trois trilogies, on trouve aussi le thème du temps. C’est ce qui fait le charme et les coups durs de cette série. A la fois déchirant et passionnant. En effet, à chaque fois, on retrouve certains personnages qui nous sont chers, mais en plus âgés. Et qui meurent donc souvent par la suite. Le lecteur est lui comme hors du temps: il assiste à la naissance d’une nouvelle génération et à la mort d’une autre. Ça fait bizarre mais encore une fois, cela rapproche encore plus ce monde du nôtre!

En bref, une série passionnante, à lire absolument, avec beaucoup d’éléments très perturbants.


Engrenages et sortilèges

Auteur : Adrien Tomas
Editeur : Rageot
2019 / 480 pages
17.00

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…


Mon avis:

Vraiment, j’ai beaucoup aimé ce livre d’Adrien Tomas! Le mélange du “passé” et du “futur” m’a bien plu. La magie incarne le passé, puisque les “mécaniciens” la trouvent trop chère et peu efficace, en quelque sorte “démodée”, et la technologie incarne le futur, puisqu’elle est en continuel développement.


Ainsi, les deux camps sont rivaux. Et dire que deux de leurs plus grands défenseurs vont devoir tisser une solide amitié!!! Car, même si au départ nos deux héros se détestent, ils ne vont pas tarder à devenir très proches.


Par ailleurs, en dehors de ces deux types de “sciences” très éloignées dans le temps, j’ai trouvé que ce roman parlait d’événements du passé se déroulant avec  des moyens du futur (rebellions, conquêtes, impératrice…  et machines en tout genre…).


En l’ouvrant, c’est donc avec un  peu de surprise que l’on découvre les époques mélangées. Néanmoins, malgré son étrangeté l’auteur fait parfaitement passer ce procédé auprès des lecteurs.


C’est en définitive un livre très original et captivant, avec énormément de suspense et de nombreux retournements de situation. Ce roman est aussi une vraie leçon de vie sur de nombreux points, mais je ne vous en dirai pas plus, de peur de vous révéler certaines chose!


Dernier point: la couverture est vraiment magnifique quand on la voit en vrai, avec des reflets cuivrés, et l’association d’engrenages et de sortilèges…